Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Partagez | .
 

 Les Vidéos de la Semaine du "Dormeur doit se Réveiller" ~ Février 2015 ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Black Swan
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 72
Avez vous apprécié ce post? : 47
Date d'inscription : 27/09/2014
Localisation : Sur une planète, dans la Voie Lactée...

MessageSujet: Les Vidéos de la Semaine du "Dormeur doit se Réveiller" ~ Février 2015 ~   Mar 17 Fév - 13:05

Le Big Data (Gilles Babinet, Thinkerview)

Les big data, littéralement les « grosses données », ou mégadonnées,
parfois appelées données massives, désignent des ensembles de données
qui deviennent tellement volumineux qu'ils en deviennent difficiles à travailler
avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l'information... (Wikipédia)



Source Vidéo : Thinkerview - Interview Gilles Babinet - Le Big Data (Chaîne YT de Thinkerview)

Pour aller plus loin, Le Dormeur doit se Réveiller vous invite à consulter les articles suivants :

Jet Lambda a écrit:

(...) Les méta-données amassées ainsi sur notre dos peuvent nous trahir bien davantage qu’une écoute des conversations. Le « contenu » des messages est préservé, mais c’est un leurre: il est bien plus intrusif de savoir tout sur quelqu’un en analysant comment il s’exprime — plutôt de savoir ce qu’il exprime. L’arrêt résume ainsi le préjudice : « Ces données, prises dans leur ensemble, sont susceptibles de fournir des indications très précises sur la vie privée des personnes dont les données sont conservées, comme les habitudes de la vie quotidienne, les lieux de séjour permanents ou temporaires, les déplacements journaliers ou autres, les activités exercées, les relations sociales et les milieux sociaux fréquentés ». (...)

Comment la CIA créa Google (Nafeez Ahmed, The Cutting Hedge via Global Relay Network)
Pourquoi Google a fait la NSA (Nafeez Ahmed, The Cutting Hedge via Global Relay Network)

Stéphane Dreyfus a écrit:

(...) Ces projets orwelliens ont de quoi inquiéter. Ils font d’ailleurs l’objet d’un rejet massif de la part des personnes interrogées par le Crédoc. Malgré le succès des bracelets « santé » connectés, 76% d’entre elles ne seraient pas prêtes «à installer un capteur microscopique sous la peau qui surveillerait en permanence leur état de santé et communiquerait en temps réel des informations à un centre médical afin d’être mieux soigné en cas de maladie ». Certains sont toutefois plus réceptifs : 42% de ceux qui jugent que leur état de santé n’est pas satisfaisant par rapport aux personnes de leur âge accepteraient un tel dispositif.

Mais d’une façon générale, la circonspection est de mise quant à la protection des données personnelles. Interrogés sur la sécurité des services de stockage de données sur Internet, dont les failles défraient régulièrement la chronique, 79% des Français estiment que les entreprises qui les hébergent «ne garantissent pas une protection infaillible de la vie privée des utilisateurs». 65% trouvent par ailleurs «gênant que ces données puissent être consultées par les services de renseignements et de police» et 90% qu’elles puissent être utilisées à des fins commerciales. (...)


La NSA peut garder jusqu'à quinze ans les données collectées (Vincent Hermann, Next Inpact)
Google condamné pour traitement illégal de données personnelles collectées à l’insu des internautes (Mtre Anthony Bem, Legavox)
Loi sur le renseignement : Big Brother aux portes du Net ? (Marc Rees, Next Inpact)

John Perry Barlow a écrit:
« Avec le sens de la disproportion qui me caractérise, j'ai écrit un texte dont j'espère qu'il sera un des nombreux moyens qui nous permettront de nous défendre. Si vous le trouvez utile, j'espère que vous le diffuserez aussi largement que possible. Vous pouvez en retirer ma signature si vous le souhaitez, car je n'accorde aucune importance au fait qu'on m'attribue ou non sa paternité. Vraiment aucune. Mais j'espère que ce cri se fera entendre à travers tout le cyberspace, qu'il croîtra, qu'il se clonera, qu'il mutera jusqu'à ce que son volume égale celui de l'idiotie qu'on vient de nous infliger. »

Revenir en haut Aller en bas
The Black Swan
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 72
Avez vous apprécié ce post? : 47
Date d'inscription : 27/09/2014
Localisation : Sur une planète, dans la Voie Lactée...

MessageSujet: Philippe Geluck: je suis Charlie, Mais!   Lun 23 Fév - 17:34

Philippe Geluck: je suis Charlie, Mais!

"Je n'ai pas envie de blesser la majorité des musulmans
dans ce qu'ils ont de plus sacré au nom de la liberté d'expression...".
"On m'a reproché de dire: je suis Charlie, Mais!".



Source vidéo : Philippe Geluck: je suis Charlie, Mais! (Chaîne YT de MaghrebTV)

Pour aller plus loin, Le Dormeur doit se Réveiller vous invite à consulter les articles suivants :

Maltagliati a écrit:

L’histoire de Charlie Hebdo trouve principalement ses racines dans celle d’un autre journal, Hara-kiri. Étant connus en collaborant au journal Zéro destiné à donner leur première chance aux jeunes talents, Georges Bernier alias le Professeur Choron, et François Cavanna lancent en 1960 le mensuel Hara-Kiri, « journal bête et méchant ». Choron (dont le pseudonyme dérive du nom de la rue du 9e arrondissement de Paris où était installé le siège du journal) est le directeur de publication. Cavanna, rédacteur en chef, rassemble progressivement une équipe qui comprend Francis Blanche, Topor, Fred, Reiser, Wolinski, Gébé, Cabu. Interdit de publication dès 1961, il reparaît pour être de nouveau interdit en 1966. L’interdiction est levée six mois plus tard. Lorsqu’il reparaît, certains collaborateurs ne reviennent pas, tels Gébé, Cabu, Topor, Fred. On remarque les nouveaux : Delfeil de Ton, Fournier, qui signe alors Jean Nayrien Na-foutre de Sayquonlat et Willem. (...)

De quoi Charlie est-il le nom ? (Faysal Riad, Les Mots sont Importants)
“Censure”, “droit au blasphème” et islamophobie (Laurent Lévy via Les Crises.fr)
« Soumission » de Houellebecq : la peur de l’Islam au service de la soumission à l’Empire (Rosa Llorens via Le Saker Francophone)
Charlie Hebdo accélère la montée de l’islamophobie en France (Ramin Mazaheri, Press TV via Le Saker Francophone)

Louis Lorphelin a écrit:
(...) L’affaire des caricatures remonte à bien trop longtemps pour être le véritable prétexte. Et certains points ne sont pas logiques : crier au vu de tous et bien distinctement pile ce que les gens ont envie d’entendre, à savoir « Allahou akbar ! » et « le prophète est vengé ! », en prenant le soin de bien articuler chaque syllabe, est un peu gros. Est encore plus énorme le coup de la carte d’identité et du drapeau djihadiste opportunément oubliés dans la voiture abandonnée par les fugitifs. Sans oublier un jeune mis en cause très rapidement mais qui finalement s’est avéré se trouver à 300 kilomètres des lieux du crime. A noter le troublant suicide d’un commissaire chargé de l’enquête. Enfin, ô combien pratique, les terroristes ont été tués, comme Mohamed Merah. La version officielle n’a aucune chance d’être contredite. Cela aurait fait tâche. Alors si l’honneur du prophète a servi de prétexte, qui a intérêt à instrumentaliser l’islam radical qui sévit au Moyen-Orient impunément ? (...)

« L’esprit du 11 janvier » ou les guerres françaises à l’ombre de Charlie (Saïd Bouamama, Investig'Action)
De Paris à Sydney, le terrorisme est l’héritage des bévues coloniales (Stephen Kinzer, The Guardian via Les Crises.fr)
Un général français dénonce la manipulation dans l’affaire des attentats de Paris (Rafik Meddour, Algérie Patriotique via Réseau International)

Stéphane Alliès a écrit:

(...) « L’après-Charlie est dans la continuité de la loi de programmation militaire et la loi sur la lutte contre le terrorisme de la fin 2014 », dit ainsi Félix Tréguer, de la Quadrature du net, pour qui « le “Patriot act” était déjà voté ». Lui dénonce une « instrumentalisation sécuritaire des attentats », où le gouvernement « profite d’un contexte de peur » pour « attenter aux libertés numériques ». D’après Tréguer, « le blocage administratif des sites est contournable en un clic » et « l’apologie du terrorisme est largement mobilisé pour des propos imbéciles, mais n’a que très peu d’effet sur les filières djihadistes ». En pensant au projet de loi sur le renseignement, qui devrait arriver au parlement en mars, il s’inquiète enfin d’une philosophie du pouvoir tourné vers « la surveillance de masse », au lieu d’« une surveillance ciblée » et de son contrôle. « On assiste à une contre-réaction, après les progrès réalisés en termes de débat public depuis l’affaire Snowden », dit-il. (...)

Isolement collectif, suite du 11 Janvier (Tristan Edelman, Le Grand Soir)
La lente mise à mort de la liberté d’expres​sion(Nicolas Bourgoin via Résistance Authentique)
Nous sommes tous des hypocrites (Pacôme Thiellement, Les Mots Sont Importants via Les Crises.fr)

Be Safe Everyone...

Revenir en haut Aller en bas
The Black Swan
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 72
Avez vous apprécié ce post? : 47
Date d'inscription : 27/09/2014
Localisation : Sur une planète, dans la Voie Lactée...

MessageSujet: Affaire Clearstream (Envoyé Spécial)   Mar 3 Mar - 16:03

Affaire Clearstream (Envoyé Spécial)

L’affaire Clearstream est le nom de deux affaires concernant
la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream...


Franck Nouchi a écrit:

Lorsque, en février 2001, le journaliste Denis Robert et l’ancien dirigeant de Cedel International, Ernest Backes, publièrent Révélation$ aux éditions Les Arènes, peu de monde avait entendu parler de l’existence des chambres de compensation internationales situées au Luxembourg. L’une d’entre elles, Clearstream, était accusée dans ce livre d’avoir mis en place un vaste système de comptes non publiés permettant l’effacement, totalement illégal, de transactions financières, elles aussi frauduleuses. En clair, il était reproché à Clearstream de favoriser, à une très grande échelle, l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent.

Démarrait alors le premier volet de l’affaire Clearstream, bientôt suivi d’une soixantaine de procès et, pour finir, en février 2011, au bout de dix ans de procédure, d’un arrêt de la Cour de cassation reconnaissant la validité de la démarche de Denis Robert. Entre-temps, un deuxième volet de cette affaire gigogne vint complexifier encore davantage les choses. « Affaire EADS », « Affaire du corbeau », « Affaire des frégates de Taïwan »… : l’affaire Clearstream 2 est un enchevêtrement d’affaires criminelles et financières considérables...


Pour aller plus loin, Le Dormeur doit se Réveiller vous invite à consulter les articles suivants :

Politique.net a écrit:

(...) Deux individus vont fabriquer un faux listing de noms de personnalités qui posséderaient des comptes en banque à l'étranger, dans une société luxembourgeoise appelée Clearstream. Ces comptes bancaires auraient été alimentés par de l'argent sale provenant d'affaires de corruption. En réalité, tout ceci n'est qu'un coup monté, l'objectif de ces faux listings étant de nuire aux personnes dont le nom apparaît dans la liste. L'affaire politique débute en janvier 2004 lorsque celui qui a créé le faux listing contacte Dominique de Villepin, alors ministre des affaires étrangères, pour lui annoncer la présence du nom de Nicolas Sarkozy sur cette liste. Dominique de Villepin va alors avoir un rôle ambigu. Il va ordonner une enquête secrète pour vérifier l'authenticité de cette liste mais il va faire traîner l'affaire pendant plusieurs mois alors que très rapidement, la première enquête ordonnée par lui va montrer que tout est faux. (...)

Les clés pour comprendre l'affaire Clearstream (Nouvelobs.com)
Tout sur l'affaire Clearstream (Dossier Spécial Le Figaro)

Baltec a écrit:

Un journaliste d’exception, Denis Robert, dévoilait au grand public les entrailles nauséabondes de la finance internationale, il y a dix ans de cela (son travail d’enquête ayant débuté bien plus tôt, dans les années 90). En exposant au grand jour les magouilles du monde de la finance, qui dissimule et détourne des milliards d’argent (sale) grâce à la chambre de compensation Clearstream (ex Cedel International), le journaliste se retrouve trainé dans la boue, menacé, attaqué en justice comme personne auparavant (« le journaliste français le plus attaqué pour diffamation, injure et calomnie »). (...)

En deux heures, je me suis pris 15 ans de ma vie en accéléré (Denis Robert via Bakchich.Info)
Je me disais que tout serait de la matière à faire de la littérature (Denis Robert via Bakchich.Info)
Mon histoire était tellement dingue qu’elle devenait une œuvre d’art (Denis Robert via Bakchich.Info)
L’enquête : le film révélation qui retrace l’affaire Clearstream (Mr Mondialisation)

(...)

Be Safe Everyone...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Vidéos de la Semaine du "Dormeur doit se Réveiller" ~ Février 2015 ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Vidéos de la Semaine du "Dormeur doit se Réveiller" ~ Février 2015 ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Semaine internationale du portage => code promo ;-)
» Les menus de la semaine
» menus semaine du 25 janvier
» Le poisson, combien de fois par semaine?
» 4e Semaine Internationale de la Voile de Deauville.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Les Revues de Presse :: Les Vidéos de la Semaine :: Les Videos de la Semaine du Dormeur doit se Réveiller-