Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Barack Obama et « sa vision d’un monde libéré des armes nucléaires »...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Barack Obama et « sa vision d’un monde libéré des armes nucléaires »...   Jeu 25 Sep - 13:23

Barack Obama et « sa vision d’un monde libéré des armes nucléaires »...

Sans honte, le président états-unien qui avait fait la promesse
de mettre un terme aux armements nucléaires et avait corrompu le jury Nobel
pour acheter le prix de la paix, a décidé de relancer et de moderniser cet arsenal.
Seuls les naïfs qui croyaient en ses paroles seront déçus...



~ U.S. Ramping Up Major Renewal in Nuclear Arms (NYT) ~

Il y a cinq ans, en octobre 2009, le président Barack Obama reçut le Prix Nobel de la Paix du fait de « sa vision d’un monde libéré des armes nucléaires, et du travail qu’il accomplissait dans ce sens, qui a puissamment stimulé le désarmement ». Motivation qui apparaît encore plus grotesque à la lumière de ce que documente aujourd’hui un ample dossier du New York Times : « L’administration Obama est en train d’investir des dizaines de milliards de dollars dans la modernisation et la reconstruction de l’arsenal nucléaire et des sites nucléaires états-uniens ».

Barack Obama a écrit:

(...) C’est pourquoi mon gouvernement s’efforce d’instaurer une nouvelle ère d’engagement où tous les États doivent assumer la responsabilité du monde auquel nous aspirons. Nous ne saurions tolérer un monde où de nouveaux pays se dotent de l’arme nucléaire et où la terreur d’un holocauste nucléaire pèse sur de nouvelles populations. Et c’est pourquoi nous avons commencé à prendre des mesures concrètes visant à l’avènement d’un monde sans armes nucléaires, car tous les États ont le droit de chercher à maîtriser l’énergie nucléaire pacifique, mais tous ont la responsabilité de démontrer leurs intentions pacifiques. (...)

~ Déclaration de Barack Obama à l’annonce du prix Nobel de la paix 2009 (Réseau Voltaire) ~

Dans ce but vient d’être réalisé à Kansas City un énorme nouveau site, plus grand que le Pentagone, où des milliers de préposés, dotés de technologies futuristes, « modernisent » les armes nucléaires, en les testant avec des systèmes avancés qui ne nécessitent pas d’explosions souterraines. Le site de Kansas City fait partie d’un « complexe national en expansion pour la fabrication d’ogives nucléaires », composé de huit grands sites et laboratoires avec un personnel de 40 000 spécialistes. À Los Alamos au Nouveau Mexique, a été lancée la construction d’un nouveau grand site pour la production de plutonium pour les ogives nucléaires, et à Oak Ridge dans le Tennessee on en réalise un autre pour la production d’uranium enrichi à usage militaire. Les travaux ont cependant été ralentis du fait que le coût du projet de Los Alamos a gonflé en dix ans de 660 millions à 5,8 milliards de dollars, et celui d‘Oak Ridge de 6,5 à 19 milliards de dollars. L’administration Obama a présenté au total 57 projets de mises à jour de sites nucléaires militaires, dont 21 ont été approuvés par le Bureau gouvernemental de comptabilité, tandis que 36 sont en attente d’approbation. Le coût estimé est, en l’état actuel, de 355 milliards de dollars en dix ans. Mais ceci n’est que la pointe de l’iceberg. Au coût des sites s’ajoute celui des nouveaux vecteurs nucléaires.

Le plan présenté par l’administration Obama au Pentagone prévoit la construction de 12 nouveaux sous-marins d’attaque nucléaire (chacun pouvant lancer, avec 24 missiles balistiques, jusqu’à 200 ogives nucléaires sur autant d’objectifs), 100 autres bombardiers stratégiques (chacun armé d’environ 20 missiles ou bombes nucléaires) et 400 missiles balistiques intercontinentaux avec base à terre (chacun avec une ogive nucléaire de grande puissance, mais pouvant toujours être armé d’ogives multiples indépendantes).

Jean-Marie Collin a écrit:

(...) Apres plusieurs mois d’âpres discussions en 2009, ce nouveau traité est approuvé par les Présidents Obama et Medvedev le 26 mars 2010, puis signé à Prague le 8 avril. Ce traité prend la suite du traité START, arrivé à expiration le 5 décembre 2009 qui était entré en vigueur en 1994. Très clairement, la grande importance du New START est de :

• Enclencher de nouvelles mesures de désarmement.
• Reconduire et de renforcer les procédures de contrôle et de vérification des arsenaux en Russie et aux Etats-Unis.
• Relancer le dialogue russo-américain.

(...)

~ Le traité START a été ratifié (Alternatives Internationales) ~

Ainsi est lancé par l’administration Obama un nouveau programme d’armement nucléaire qui, selon une récente étude du Monterrey Institute, va coûter (à la valeur actuelle du dollar) environ 1 000 milliards de dollars, la dépense culminant dans la période 2024-2029. Elle s’insère dans la dépense militaire générale des États-Unis, composée du budget du Pentagone (640 milliards de dollars en 2013), à quoi s’ajoute d’autres postes de caractère militaire (la dépense pour les armes nucléaires, par exemple, est inscrite au budget du département de l’Énergie), en portant à un total de presque 1 000 milliards de dollars annuels, correspondants dans le budget fédéral à environ un dollar sur quatre dépensé dans un but militaire. L’accélération de la course aux armements nucléaires, marquée par l’administration Obama, rend de fait vaines les avancées limitées sur la voie du désarmement établies avec le nouveau traité START, signé à Prague par les États-Unis et la Russie en 2010. La Russie comme la Chine accéléreront la potentialisation de leurs forces nucléaires, en opérant des contre-mesures pour neutraliser le « bouclier anti-missiles » que les USA sont en train de réaliser pour acquérir la capacité de lancer une première frappe nucléaire et ne pas être touchés par les représailles.

Lancé à la fin des années 90, le projet américain de bouclier antimissile est devenu un sujet de tensions entre les États-Unis et la Russie, depuis l'annonce, en 2007, d'un déploiement d'intercepteurs et de radars en Pologne et en République tchèque. Mais à quoi sert ce système ? Et contre quelles menaces est-il dirigé ?

Manlio Dinucci

~ Traduction de Marie-Ange Patrizio ~

Source originale de l'article :
Usa, il riarmo nucleare del Premio Nobel per la pace (Il Manifesto)



Dernière édition par Golden Awaken le Ven 15 Avr - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Washington pousse la Russie à développer son programme nucléaire (Paul Craig Roberts)...   Ven 10 Oct - 11:52

Washington pousse la Russie
à développer son programme nucléaire (Paul Craig Roberts)...


La volonté d’expansion de l’OTAN vers l’est menace la stabilité mondiale
et poussent la Russie et la Chine à développer leurs programmes nucléaires,
estime le journaliste et politologue américain Paul Craig Roberts.



~ Les missiles S-300 russes et la neutralisation... (Valentin Vasilescu, Réseau International) ~

D’après lui, les politiciens américains continuent à mener une politique de Guerre froide, tandis que le bloc militaire de l’Otan poursuit son rapprochement des frontières de la Russie en dépit des accords en vigueur. « En 1999, le président Clinton a enfreint l’entente entre George H. W. Bush et Moscou en faisant adhérer la Pologne, la Hongrie et la République tchèque à l’Alliance. Bush fils a discrédité son père et le secrétaire d’Etat James Baker en intégrant à l’OTAN les pays baltes, la Bulgarie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. Moscou sait déjà ce que vaut la parole des présidents américains », écrit Paul Craig Roberts. Le politologue souligne que la Russie est déjà encerclée par les bases des USA et de l’OTAN, mais que Washington compte élargir encore l’Alliance pour l’utiliser au profit de ses intérêts géopolitiques en bafouant les principes fondamentaux de l’organisation.


~ Obama Prepares to Wage Offensive, First-strike Strategic Nuclear Warfare... (Francis A. Boyle, Global Research) ~

Les actes de Washington poussent la Russie à réagir, dans ce sens le rétablissement de la parité nucléaire semble être une « réaction prévisible ». « L’irrespect des promesses faites par les Etats-Unis débouchera sur le réarmement nucléaire de la Russie, sur la conception de missiles intercontinentaux capables de contourner tous les systèmes de défense antimissile existants », indique Paul Craig Roberts. En outre, le politologue américain souligne la « naïveté » des actions de Washington en ce qui concerne l’ingérence dans les sphères d’intérêt de la Chine, et suppose que la Russie ne sera pas la seule à développer ses forces nucléaires stratégiques.



« La Chine a réagi au plan de Washington de construire un réseau de bases militaires des Philippines au Vietnam, en décrivant en détail comment les forces chinoises pourraient frapper les Etats-Unis. La Chine conçoit également des missiles d’un nouveau type, mais les renseignements américains l’ignorent. Ils sont trop occupés à organiser des manifestations à Hong Kong », conclut Paul Craig Roberts.

Source de l'article :
Washington pousse la Russie à développer son programme nucléaire (expert US)(RIA Novosti/La Voix de la Russie)

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
 

Barack Obama et « sa vision d’un monde libéré des armes nucléaires »...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour sur la seconde prestation de serment de Barack Obama - 21/01
» Quand Barack Obama se moque de lui-même dans une vidéo
» L’ultimatum de l’envoyé spécial de Barack Obama: “Joseph Kabila ne doit pas confondre la RDC avec le Burundi”
» Campagne d'obama : idées à prendre ?
» Mende replique à Obama sur les « USD$15 milliards de Kabila » en l’insultant!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Guerres et Conflits :: Amériques-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet