Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 L'objectif de la colossale Psyop politico-médiatique lancée contre la Syrie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: L'objectif de la colossale Psyop politico-médiatique lancée contre la Syrie...   Jeu 29 Sep - 14:30

L'objectif de la colossale Psyop politico-médiatique lancée contre la Syrie...

Les « Psyop » (Opérations psychologiques), dont sont chargées
des unités spéciales des forces armées et des services secrets états-uniens,
sont définies par le Pentagone comme des « opérations planifiées pour influencer
à travers des informations déterminées les émotions et motivations et donc le comportement de l’opinion publique,
d’organisations et de gouvernements étrangers, afin d’induire
ou renforcer des attitudes favorables aux objectifs préfixés »
...



~ U.S. ARMY, « Psychological Operations », Department of the Army (Federation of American Scientists, pdf)(Avril 2005) ~

Après cinq années pendant lesquelles on a cherché à démolir l’État syrien, en le démantelant de l’intérieur par des groupes terroristes armés et infiltrés de l’extérieur et en provoquant plus de 250 000 morts, maintenant que l’opération militaire est en train d’échouer, on lance l’opération psychologique pour faire apparaître comme agresseurs le gouvernement et tous ces Syriens qui résistent à l’agression. Fer de lance de la Psyop : la diabolisation du président Assad, présenté comme un dictateur sadique qui prend plaisir à bombarder des hôpitaux et à exterminer des enfants, avec l’aide de son ami Poutine (dépeint comme un néo-tzar de l’empire russe renaissant de ses cendres). C’est à cet effet que sera présentée à Rome, début octobre, à l’initiative de diverses organisations « humanitaires », une exposition photographique financée par la monarchie absolue du Qatar et déjà montrée à l’Onu et au Musée de l’holocauste à Washington à l’initiative des USA, de l’Arabie saoudite et de la Turquie : elle contient une partie des 55 000 photos qu’un mystérieux déserteur syrien, nom de code « Caesar », dit avoir prises pour le gouvernement de Damas dans le but de documenter les tortures et les meurtres des prisonniers, c’est-à-dire ses propres crimes (sur la crédibilité des photos voir les rapports ci-dessous). En ce point une autre exposition est donc nécessaire, pour montrer toutes les documentations qui démolissent les « informations » de la psyop sur la Syrie.

Par exemple, le document officiel de l’Agence de renseignement du Pentagone, daté du 12 août 2012 (déclassifié le 18 mai 2015 grâce à l’initiative de « Judicial Watch ») : il rapporte que « les pays occidentaux, les États du Golfe et la Turquie soutiennent en Syrie les forces d’opposition pour établir une principauté salafiste en Syrie orientale, chose voulue par les puissances qui soutiennent l’opposition afin de d’isoler le régime syrien ». Cela explique la rencontre en mai 2013 (documentée photographiquement) entre le sénateur états-unien McCain, en Syrie pour le compte de la Maison-Blanche, et Ibrahim al-Badri, le « calife » à la tête de l’Isis.


~ John McCain admet être en contact permanent avec Daesh en octobre 2014 (Chaîne YT de Voltaire Network TV)(Septembre 2016) ~

Cela explique aussi pourquoi le président Obama autorise secrètement en 2013 l’opération « Timber Sycamore », conduite par la Cia et financée par Ryad avec des millions de dollars, pour armer et entraîner les « rebelles » à infiltrer en Syrie. Une autre documentation se trouve dans les emails de Hillary Clinton (déclassifiés « number case F-2014-20439, Doc N° C057944983), où, en habit de secrétaire d’état, elle écrit en décembre 2012 que, étant donné la « relation stratégique » Iran-Syrie, « le renversement d’Assad constituerait un immense bénéfice pour Israël, et ferait aussi diminuer la crainte israélienne compréhensible de perdre le monopole nucléaire ».


~ How a U.S. Airstrike Missed ISIS, ... (David E. Sanger and Mark Mazzetti and Ben Hubbard, The NYT)(Septembre 2016) ~

Bill Van Auken a écrit:

(...) Comment le Times sait-il que le bombardement samedi d’une base stratégique de l’armée syrienne, surplombant l’aéroport de Deir ez Zor près de la frontière syro-irakienne, était « accidentel », « erroné » ou « égaré » ? Il ne fournit aucune preuve pour étayer cette conclusion. Il ne cite ni une enquête ni des faits nouveaux découverts au cours de ses propres reportages. L’attaque aérienne était un accident, une erreur, égarée parce que le gouvernement américain le dit. Point barre. Cela suffit, pour les trois journalistes qui ont signé l’article. Ils ne ressentent pas le besoin d’expliquer que « les responsables américains affirment que le bombardement était erroné », encore moins de demander les opinions de ceux qui croient fermement que ce n’était pas le cas. Ce journal prétendument « de référence » ne soulève pas le moindre doute sur comment les États-Unis ont pu confondre une base militaire, occupée par l’armée syrienne depuis des années, avec un campement de l’Etat islamique (EI); ou, encore, pourquoi les satellites militaires sophistiqués et les drones du Pentagone n’ont pas fourni d’images précises de leur cible. (...)

~ Le New York Times présente un alibi pour le bombardement américain en Syrie (WSWS)(Septembre 2016) ~


~ L'abandon progressif de la légalité internationale... (François Belliot via FYI)(Septembre 2016) ~

Moon of Alabama a écrit:

(...) Samedi, les avions américains ont attaqué la plus importante position du gouvernement syrien à Deir Ezzor. Près d’une centaine de soldats syriens ont été tués et la plupart des équipements lourds que la garnison Deir Ezzor avait laissés ont été détruits. Immédiatement après l’attaque aérienne, les combattants d’État islamique ont occupé les positions dont le gouvernement avait été chassé. Ces combattants d’État islamique tiennent maintenant les hauteurs qui surplombent l’aéroport de Deir Ezzor. Le lendemain, État islamique a abattu un avion du gouvernement syrien près de Deir Ezzor. La ville et ses 150 000 habitants sont encerclés par État islamique. Ils avaient été approvisionnés depuis Damas par des vols de nuit vers l’aéroport. Maintenant que l’aéroport est sous le feu d’État islamique, qui a aussi des armes anti-aériennes, ces vols d’approvisionnement ne sont plus possibles. L’attaque aérienne étasunienne ne laisse pratiquement aucune possibilité au gouvernement syrien d’approvisionner la ville. Si cette situation perdure la ville tombera aux mains d’État islamique. (...)

~ L’attaque de Deir Ezzor permet la création de la « principauté salafiste »... (ASI)(Septembre 2016) ~

Pour démolir les « informations » de la psyop, il faut aussi une rétrospective historique sur la façon dont les USA ont instrumentalisé les Kurdes dès la première guerre du Golfe en 1991. À l’époque pour « balkaniser » l’Irak, aujourd’hui pour désagréger la Syrie. Les bases aériennes installées aujourd’hui par les USA dans la zone kurde en Syrie servent à la stratégie du « diviser pour régner », qui vise non pas la libération mais l’asservissement des peuples, y compris kurde.

Manlio Dinucci

~ Traduction de Marie-Ange Patrizio ~

Source originale de l'article : Psyop: operazione Siria (Il Manifestto)(Septembre 2016)(En cache)

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Les masques ne tomberont pas plus bas...   Ven 30 Sep - 13:21

Les masques ne tomberont pas plus bas...

L’attaque contre les troupes syriennes pour permettre une offensive de l’Etat islamique à Deir ez-Zor,
puis la soudaine hystérie des merdias-systèmes pour condamner l’offensive de Damas à Alep.
Il est désormais clair pour tous, que les atlantistes sont les alliés de Daesh en Syrie...



~ Le lapsus d'obama sur daech-ou comment se griller tout seul (Chaîne YT de Jean Merdelenwo)(Août 2015) ~
Pour voir (ou lire) l'intégralité de ce discours : Cliquez Ici

Bruno Guigue a écrit:

(...) Le 17 septembre, pour la première fois, son aviation a tué entre 60 et 80 soldats de l’armée arabe syrienne à Deir Ezzor. Loin d’être fortuite, cette attaque a eu lieu au moment même où l’armée nationale affrontait une offensive de Daech. Le Pentagone a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur, mais qui peut croire un tel mensonge ? Cette version officielle a d’ailleurs reçu sa première entaille de la part de l’ambassadrice US à l’ONU. Elle a admis devant le conseil de sécurité que les USA étaient à l’origine de cette frappe, mais elle en a minimisé l’importance, en comparant cette bavure « non intentionnelle » avec les « attaques intentionnelles » de Damas contre des civils. Curieuse explication ! (...)

~ Obama au secours de Daech (Arrêt sur Info)(Septembre 2016) ~

Reste que la mobilisation politico-merdiatique contre la Russie et Damas atteint cette fois des proportions si délirantes qu’il faut se demander si la pègre néolibérale dirigeante ne se prépare pas à renverser la table en cherchant, en désespoir de cause, une confrontation directe avec la Russie. Car le dossier syrien n’est que l’un des fiascos en cours parmi une multitude d’autres. Tous les plumitifs de notre vertueux monde libre s’étranglent désormais d’une indignation qu’ils affirment planétaire et même cosmique contre le super-méchant Poutine et Bachar « le tyran qui massacre son propre peuple » selon la formule consacrée et déjà usitée pour Saddam Hussein et Khadafi par... eux-mêmes. Moscou et Damas sont ainsi accusés de pilonner sans discernement le quartier « rebelle » d’Alep (donc où les terroristes d’al-Nosra-Qaïda-Daesh et consorts se terrent en prenant la population en otage), visant même délibérément les civils et en particulier les vieillards diabétiques, les infirmières, les féministes, les transgenres, les chatons affamés et surtout les fillettes si possible de moins de 3 ans.

Lors d’un zapping masochiste, on est ainsi retombé d’abord sur la photo pourtant très suspecte du petit Omran, exhumée par France 2 pour arracher des larmes à la ménagère, puis sur le toujours consternant 28 minutes d’Arte (terrible zapping indeed...). Et là, c’était du pur caviar ! Au milieu d’un débat où comme toujours les intervenants s’enflammaient à l’unisson contre Moscou et Damas, la speakerine en charge s’indignait donc, s’emportait même, de voir qu’il n’y avait encore eu aucune manifestation-monstre du peuple dans les rues de Paris (rive gauche bien sûr) pour dénoncer les crimes russes et syriens, sous-entendus « après tout ce qu’on leur a dit et montré ».



Vanessa Beeley a écrit:

(...) Le Aleppo Media Centre a vraiment réussi un beau coup de propagande, qui a suscité bien des appels en faveur d’une zone d’exclusion aérienne et d’une intervention occidentale, donnant ainsi un nouveau souffle à la feuille de route fripée des États-Unis préconisant un « changement de régime » en Syrie. Cependant, un certain nombre de journalistes indépendants internationaux, d’analystes des médias et de militants pour la paix ont commencé à avoir des doutes sur l’image et sa source, en révélant des détails extrêmement troublants non seulement à propos de la photo, mais surtout au sujet de l’organisation qui l’a fournie aux médias occidentaux avides de sensationnalisme. (...) « Des photos circulant en ligne tirées du compte du photographe d’Omran sur les médias sociaux, un homme du nom de Mahmoud Raslan, le montrerait en train de sympathiser avec les tueurs d’un autre enfant, un gamin de 12 ans appelé Abdullah Tayseer Issa, qui a été décapité de façon grotesque par des rebelles modérés soutenus par les USA le mois dernier. Les photos circulant sur les médias sociaux, qui ont été recueillies par LiveLeak (avertissement, images choquantes), montrent des captures d’écran de la page Facebook de Raslan, dont une photo qui le montre posant et souriant avec les mêmes terroristes du mouvement Nour al-Din al-Zenki qui ont tué Issa de sang-froid. » (...)

~ Le Quai d’Orsay, l’UE et les USA financent le «Aleppo Media Centre», qui défend la cause des djihadistes (Le Saker Francophone)(Septembre 2016) ~


~ Poutine veut-il vraiment arrêter la guerre en Syrie ? (28 minutes / Arte via La Tribune)(Septembre 2016) ~

Et vous comprenez qu’en fait, ces gens-là n’ont même pas l’excuse d’être de dociles petits fonctionnaires propagandistes de la pègre atlantiste, mais qu’ils sont pour la plupart tout simplement sincères dans leur imbécilité, honnêtes dans leur aveuglement bref, que ce sont justes des idiots utiles hallucinés par l’idéologie qu’ils servent en rampant, étant entendu que dans tout système totalitaire il est toujours dangereux de lever la tête, surtout dans les médias. A aucun moment ni la dame en question ni sa chorale de clones ne s’est donc demandé si ce désintérêt de la rue ne pouvait pas venir, par hasard, du fait que justement plus personne ne croyait à LEUR version pourrie, que chacun avait vu la nudité du roi atlantiste et comprenait son jeu incestueux et criminel avec les barbus au Moyen-Orient. Fin du zapping donc, avec comme toujours une légère nausée. Et puis retour à la vue d’ensemble.

Car la crise syrienne n’est qu’une crise parmi toutes celles qu’affronte notre vertueux Système atlantiste et sa contre-civilisation. Ainsi, sous le vernis d’un technologisme débridé et du mythe d’une croissance éternelle, tout y est rouillé, foireux, rongé, poreux, branlant et déglingué. C’est que notre hyper-Titanic néolibéral se fracasse en même temps contre toutes ses impasses. Seule l’énorme couche de propagande, du type « tout va très bien Madame la Marquise », donne encore l’illusion d’un édifice encore viable alors que toute sa structure, aussi bien sociale que politico-économique, menace de s’écrouler à tout instant saisi par la surfusion. Son modèle économique est une aberration mortifère sans lendemain qui craque de toutes parts; son système politique soit disant démocratique est devenu une vulgaire oligarchie corrompue jusqu’à la moelle; et sa structure sociale se décompose à vue d’œil sous les coups de boutoir du progressisme bobo-nihiliste et de la « crise migratoire », avec une guerre de tous contre tous qui menace désormais de tourner à la guerre civile tout court. Aux commandes de cet hyper-Titanic, la capitainerie US, elle, fait face à une menace existentielle. La « dédollarisation » des échanges internationaux s’accélère; la Russie surpasse désormais l’Empire en matière de technologie militaire et la Chine poursuit sur sa lancée émancipatrice en tant que désormais première puissance économique mondiale. L’élite washingtonienne est par ailleurs tombée dans un tel état de disgrâce qu’il semble fort possible que le trublion Trump réussisse finalement à damer le pion à la candidate du Parti de la Guerre et de Wall Street, la toussoteuse Killary.

De ce côté-ci de l’Atlantique, l’UE est au bord de l’implosion, la paupérisation ravage les peuples et, en France, fer de lance de la construction européenne donc, la pègre dirigeante connaît le même état de disgrâce que sa consœur et inspiratrice étasunienne. Alors en voyant l’hystérie anti-russe soudain flamber de la sorte de part et d’autre de l’Atlantique, de notre vertueux monde libre donc, en voyant les Etats-Unis et la France pousser à la une confrontation directe avec la Russie sur le théâtre syrien, on ne peut s’empêcher de penser que devant les échéances hasardeuses qui s’annoncent pour le Système, certains doivent se dire que renverser la table avec une guerre de haute intensité pourrait faire office de plan B. Le timing est parfait. Publiés ce jour, les résultats de l'"enquête officielle" sur le krash du MH17 accusent bien évidemment les rebelles pro-russe du Donbass (ce que conteste le Kremlin). Grosse poussée de russophobie supplémentaire en perspective!

Robert Parry a écrit:

(...) Une conclusion du service néerlandais de renseignement, MIVD, publié en Octobre dernier, annonce que les seuls systèmes de missiles de haute puissance antiaériens dans l'est de l'Ukraine à ce moment-là, capable de descendre le vol MH-17 à 33.000 pieds en tuant 298 personnes à bord, appartenaient à l'armée ukrainienne, et non aux rebelles. (...)

~ Troubling Gaps in the New MH-17 Report (Consortium News)(Septembre 2016) ~

Entrefilets

Source de l'article : Le Système en mode panique (Entrefilets)(Septembre 2016)

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
 

L'objectif de la colossale Psyop politico-médiatique lancée contre la Syrie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'objectif "XYZ"
» l'objectif de mon G11 reste ouvert
» J'ai atteint mon/mes objectif(s) !
» Objectif de la journée
» placement swisslife "objectif juillet 2015"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Actualités Mondiales :: Psyops et False Flag-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet