Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Se préparer à un effondrement économique mondial massif...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Se préparer à un effondrement économique mondial massif...   Jeu 14 Avr - 13:17

Se préparer à un effondrement économique mondial massif...

Après un début d’année complètement fou sur les marchés financiers,
aujourd’hui l’homme, qui est devenu une légende pour ses anticipations de Quantitative Easing,
vient d’avertir que les gens doivent maintenant se préparer à un effondrement économique mondial massif...



~ Why Are Thousands Of Millionaires Fleeing Major Cities Around The World? (Michael Snyder, The Economic Collapse)(Avril 2016) ~

Brandon Smith a écrit:

(...) Le problème est que l’effondrement social et économique n’est pas un événement singulier, c’est un processus. Un effondrement est une série d’événements qui s’étendent parfois sur des années. Chaque événement augmente la volatilité depuis la dernière épreuve, mais comme le temps passe, ces événements ont tendance à conditionner les masses. Le public développe un biais de normalité envers cette crise (comme la vieille image de la grenouille dans une casserole d’eau bouillante). Ils perdent tout sens de ce qu’est un système sain. (...) Il n’est pas rare pour une société de parcourir presque une décennie ou plus de déclin violent avant de finalement reconnaître que le système implose à un niveau fondamental. Il n’est également pas rare pour les sociétés d’endurer des années d’abus par des gouvernements corrompus avant soit de s’organiser efficacement pour se rebeller soit de passer en mode spéléologie en se soumettant au totalitarisme. Mais comment reconnaît-on un système défaillant? Comment peut-on savoir si on se trouve au milieu d’un effondrement plutôt qu’au bord de l’effondrement? Voici quelques signaux que j’ai récoltés lors de la recherche de pannes diverses dans les nations modernes et pourquoi ils indiquent que nous vivons en ce moment… un effondrement. Le plus sûr moyen de savoir si votre société est en cours de désintégration est de voir si les criminels qui ont créé l’instabilité discutent ouvertement d’un scénario d’effondrement ou avertissent qu’il est imminent. (...)

~ Comment savoir quand votre société est au milieu d’un effondrement? (Alt Market via FYI)(Janvier 2016) ~

Les valeurs bancaires indiquent dorénavant aux investisseurs que le temps est venu de retirer l’argent et les actifs du système bancaire. Nous avions averti les investisseurs bien avant la crise de 2006-2009 à sortir du système bancaire. A cette époque, les banques avaient été sauvées par un plan de sauvetage global de 25.000 milliards de dollars, mais cela ne se reproduira pas. Le crédit à travers le monde a augmenté de 70% depuis 2006 et le système bancaire ainsi que l’économie mondiale se retrouvent maintenant dans une situation bien pire qu’ils ne l’étaient à cette époque là. Lors de la dernière crise, les gouvernements ont sauvé le système financier avec le plus grand programme de renflouement externe des banques (bail-out) par l’État (le contribuable) de toute l’histoire. Ainsi, les déposants bancaires comme les banquiers ont été sauvés par des programmes massifs d’impressions monétaires et de crédit.

Tout ceci s’est fait bien sûr au détriment des citoyens ordinaires qui supportent dorénavant l’augmentation massive de la dette publique. Bien que tous les gouvernements dans le monde augmentent de façon exponentielle leur dette, personne ne s’est jamais posé la question quant à son remboursement. Et bien sûr, la dette ne sera jamais remboursée. Au lieu de cela, au cours des prochaines années, elle implosera au travers d’une vague de défauts souverains. Dans le même temps, tous les actifs qui ont été gonflés par cette dette imploseront également comme les actions, les biens immobiliers et les obligations. La prochaine fois, les banques ne seront pas sauvées par les gouvernements. Au lieu de cela, on assistera à un renflouement interne (Bail-in). Cela signifie que l’argent et les actifs des déposants seront utilisés pour sauver les banques. Mais puisque la plupart des banques ont un effet de levier de 20 à 50 fois ce qu’ils possèdent voire beaucoup plus si l’on prend en compte les dérivés, les actifs des clients ne seront pas suffisants pour sauver les banques. Par conséquent, je m’attends à ce que l’on assiste au plus grand programme mondial d’impression monétaire de tous les temps. Bien entendu, cette stratégie ne sauvera pas le monde, mais cela aura pour conséquence de provoquer une onde de choc hyperinflationniste dans premier temps qui sera ensuite suivi d’une implosion déflationniste.


~ Olivier Blanchard eyes ugly 'end game' for Japan on debt spiral (Ambrose Evans-Pritchard, The Telegraph)(Avril 2016) ~

Pour en revenir aux valeurs bancaires, actuellement, elles s’effondrent à la fois aux États-Unis et en Europe. Aux Etats-Unis, elles viennent d’atteindre un plus bas de plusieurs années par rapport aux autres valeurs du marché et en Europe les valeurs bancaires ont chuté de 20% en quatre semaines. Les actions Deutsche Bank et Credit Suisse sont maintenant revenus à leur plus bas de 2009. L’augmentation récente de l’impression monétaire par la BCE n’a eu qu’un effet très court terme, et maintenant, c’est bien l’odeur du sang que l’on renifle un peu partout. C’est une certitude absolue que la plupart des banques sont insolvables si l’on prend en compte leurs actifs toxiques au prix actuel du marché. Un quantitative Easing ne changera rien à la situation, mais cela pourrait donner un répit de quelques mois aux banques.

Il est très clair pour moi que les valorisations des valeurs bancaires nous montrent ce que certains d’entre nous ont vu depuis un certain temps, à savoir que nous entrons maintenant dans une période où le marché commence à reconnaître que d’importants risques menacent le système financier. Ironie du sort, la politique des taux d’intérêts à zéro ou négatifs des banques centrales contribue également à la mort des banques. Tout d’abord les banques ne peuvent pas gagner une véritable marge sur les dépôts. Deuxièmement, les faibles taux tuent totalement toute incitation à déposer de l’argent. Sans épargne importante, les investissements diminueront également. Et dans une économie déflationniste avec des taux bas, il est impossible d’obtenir un réel retour sur investissement sans prendre de gros risques.



Vladimir Vodarevski a écrit:

(...) Le problème auquel les économies ont été confrontées a plutôt été l’inflation. Pour rester au 20ème et au 21ème siècle, les guerres mondiales ont été financées par la planche à billets et ont provoqué une inflation importante (dans le sens keynésien de hausse des prix à la consommation comme dans l’acception d’origine de hausse généralisée des prix). Dans les années 1970, les pays occidentaux ont été confrontés à la stagflation : une stagnation de la production (c’est-à-dire pas de croissance ni de récession) et de l’inflation, au sens d’augmentation des prix à la consommation. Chose impossible selon la théorie keynésienne. Un pays comme le Brésil a également connu l’hyperinflation. Comme l’Allemagne de l’entre-deux-guerres. D’autre part, la situation du Japon est présentée comme étant celle que doit éviter l’Europe : la déflation. Or, cela fait des années que ce pays essaie de se redresser par la dépense publique, les déficits publics, et des taux d’intérêt très bas, voire nuls. Sans résultat. Et c’est cette politique qu’on nous propose d’imiter. (...)

~ La déflation, un danger pour l’économie ? (Contrepoints)(Novembre 2013) ~

Le FMI met désormais en garde contre le risque systémique sur le marché de l’assurance-vie. Avec des taux aussi faibles, ces sociétés ne peuvent pas obtenir un rendement suffisant pour leurs clients. Ainsi, cette industrie qui pèse 24.000 milliards de dollars prend des paris très risqués dans le but d’obtenir des rendements plus élevés. La même chose se passe sur le marché des pensions de retraite. La plupart des fonds de pension, à la fois privés et publics, sont sévèrement sous-financés. Lorsque cette crise aura pris fin, il ne restera plus grand chose pour les retraités pauvres. Un grand nombre d’indicateurs dans le monde entier nous indiquent que l’économie mondiale rentre maintenant dans une grave récession. Le commerce mondial décline rapidement comme les bénéfices dans de nombreux pays. La production industrielle est en train de chuter également et au Japon par exemple, elle est maintenant tombée à son plus faible niveau depuis 2011. Les problèmes de la Grèce ne sont toujours pas résolus, leurs banques sont dans le pétrin, le taux de chômage est de 25% et le PIB est en baisse de 27% depuis le début de la crise.

Réseau Authentique a écrit:

(...) Les membres du personnel du FMI sont pris sur en flagrant délit en train de planifier de dire à l’Allemagne que l’organisation abandonnerait la troïka si le FMI et la commission ne parvenait pas à un accord sur l’allégement de la dette grecque. Plus précisément, les responsables du FMI disent que la menace d’une catastrophe financière imminente comme le Guardian le dit, est nécessaire pour forcer les autres joueurs à accepter ses mesures telles que couper les pensions grecques et s’attaquer aux conditions de travail, ou comme Bloomberg le précise, il s’agit d’élaborer un plan pour provoquer un événement de crédit en Grèce et déstabiliser l’Europe. (...)

~ Le plan du FMI : « provoquer un événement de crédit en Grèce et de déstabiliser l’Europe » (Résistance Authentique)(Avril 2016) ~

Rappelez-vous que pendant la grande dépression des années 1930 aux États-Unis, le PIB avait chuté de 32% et la Grèce n’est pas loin de ce niveau. Le problème est que la Grèce est en faillite et la seule solution consiste pour elle à faire défaut, à quitter l’Union européenne et à mettre en place une nouvelle monnaie. La situation n’est pas meilleure en Italie, en Espagne, au Portugal voire même en France. Les marchés émergents étaient le moteur de la croissance pour l’économie mondiale. La Chine, l’Inde, le Brésil et la Russie représentaient 50% de la croissance mondiale au cours des 15 dernières années. Mais avec l’effondrement du prix des matières premières, tous ces pays assistent maintenant à un effondrement sévère de leur économie. Avec tous ces pays dont on voit l’économie se détériorer, la Banque mondiale ne cesse de réviser à la baisse le PIB mondial. Pour l’année 2015, ses prévisions sont passées de 4% l’an dernier à 2% en Janvier, et aujourd’hui elle anticipe 2,5% de croissance pour l’année 2016. Je m’attends à ce qu’elle anticipe une croissance négative pour 2017.


~ Global Economic Prospects - World Bank (pdf)(Janvier 2016) ~

Avec un système financier extrêmement fragile et une économie mondiale qui décline rapidement, la préservation de son patrimoine devient un enjeu majeur. Dans certains pays, les marchés actions ont considérablement rebondi après la chute à laquelle nous avions assisté en début d’année, mais je m’attends à ce que la crise reprenne bientôt. Et quasiment chaque marché financier a chuté par rapport au cours de l’or en 2016. Depuis le début de l’année, l’or se comporte bien, ayant progressé de 7 à 18 % en fonction de la devise. C’est en dollars que l’or a le plus grimpé, de 18 % depuis le début de l’année, alors que le billet vert se déprécie par rapport aux autres monnaies. Par rapport au Franc suisse, par exemple, le dollar a baissé de 5 % depuis janvier. Je pense que la baisse du billet vert va s’accélérer dans les mois à venir alors que ce dollar surévalué démarre sa descente vers sa valeur intrinsèque, qui est de zéro. La plupart des autres devises suivront dans son sillage. Vu la dévaluation continue des devises, mesurer un rendement ou un patrimoine en euros ou en dollar n’a aucun sens. L’or est bien sûr le meilleur étalon, car il s’agit de la seule monnaie qui a survécu à l’épreuve du temps.

Je pense qu’il est essentiel de posséder de l’or physique et de la conserver en dehors du système bancaire et à l’extérieur de votre pays de résidence. Ne pas le stocker dans des banques est évident parce que si le système bancaire vient à s’effondrer, votre or ne sera plus accessible et ce pour longtemps. Plus vraisemblablement, si une banque fait faillite, les clients découvriront alors que leur banque a donné leur or à quelqu’un d’autre ou qu’elle l’aura vendu. La raison pour laquelle il doit être stocké en dehors de votre pays de résidence a été prouvé à maintes reprises dans l’histoire. Lorsque les gouvernements sont sous pression, ils deviennent oppressants. A de nombreuses reprises dans l’histoire, beaucoup de gens voulaient quitter leur pays. Ce fut le cas par exemple avec les Juifs en Allemagne et les Asiatiques en Ouganda. Beaucoup d’entre eux avaient placé leur or dans un autre pays comme la Suisse, ce qui leur avait permis d’avoir des fonds pour redémarrer après la guerre. En outre, quand une monnaie est sous pression comme le dollar le sera, il y aura un contrôle des changes. A ce moment là, votre argent sera bloqué. Il est également probable que les gouvernements forceront les gens à utiliser leur épargne pour acheter des obligations d’Etat pour soutenir l’économie en faillite du pays. Ces obligations d’Etat seront bien sûr devenues sans valeur une fois que les gouvernements en auront émis une quantité illimitée. Un avantage pour les résidents américains est que l’or physique stocké sous leur propre contrôle aux Etats-Unis n’a pas à être déclarés à l’IRS. Tout gain en raison d’une vente doit être naturellement déclaré.

Nous avons acheté beaucoup d’or pour nos clients en 2002, lorsqu’il était à 300 dollars l’once. Il s’est ensuite envolé jusqu’à 1900 dollars pour valoir aujourd’hui 1240 dollars. À ce niveau, son prix ajusté à l’inflation réelle est quasi le même qu’en 2002. Non seulement l’or n’est pas aujourd’hui en odeur de sainteté, mais il est aussi sous-évalué. En outre, l’or a maintenant terminé sa correction et reprend une tendance haussière à long terme vers de nouveaux sommets. Ainsi, non seulement l’Or est la meilleure garantie permettant de protéger son patrimoine, mais c’est également un excellent investissement au niveau du cours actuel.

Egon von Greyerz

~ Traduction de Business Bourse ~

Source originale de l'article :
Legend Warns That People Must Now Prepare For A Massive Global Collapse (King World News)(Avril 2016)

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: La catastrophe finale du système monétaire...   Lun 29 Aoû - 11:18

La catastrophe finale du système monétaire...

Le destin de l’économie mondiale a été décide il y a quelques décennies,
quand les déficits, les dettes et les produits dérivés ont débuté leur croissance exponentielle
pour devenir la bombe à retardement que nous avons aujourd'hui...



~ L'épée de Damoclès qui pèse sur les marchés mondiaux (Dr. Eberhardt Unger via FYI)(Juillet 2013) ~

Le chapitre final de cette ère de cent ans se terminera en « catastrophe finale et totale du système monétaire », comme von Mises l’a succinctement défini. Tout cela a débuté en 1910, lorsque quelques sénateurs et banquiers, menés par J.P. Morgan, se sont rencontrés en secret sur Jekyll Island dans le but de créer la Réserve fédérale, prenant ainsi le contrôle du système bancaire. La Fed est une création de banquiers privés pour leur propre bénéfice. Peu d’entre eux auraient pu imaginer l’énorme succès de leur entreprise. Le contrôle du système financier a crée de vastes fortunes à une toute petite élite. Le revers de ces fortunes est une dette globale de 230 000 milliards $, à laquelle il faut ajouter le passif non capitalisé et les produits dérivés. Le total, dans les milliards de milliards de dollars, représente ce que doivent supporter les pauvres gens du monde entier. Ils ne pourront jamais rembourser, et l’implosion de toutes ces dettes mènera à la misère pour une grande majorité des gens ainsi que les générations futures.


~ L'Action humaine, traité d'économie (Ludwig von Mises)(1949)(pdf, Institut Coppet) ~
Aller au Chapitre XX : L'intérêt, l'expansion de crédit et le cycle des échanges (p. 623)

Malheureusement, les choses sont allées trop loin pour arrêter l’effondrement inévitable des devises et l’implosion du système financier, mais cela ne veut pas dire qu’il est trop tard pour que les individus se protègent eux-mêmes. Alors que nous entrons dans cette phase finale, il y aura de la panique sur les marchés financiers, tandis que les gouvernements et les banques centrales prendront des mesures draconiennes. Ci-dessous quelques-uns des risques potentiels contre lesquels les investisseurs doivent se protéger aujourd’hui :

• Effondrement des devises – menant à la destruction du capital
• Contrôles de capitaux – rendant impossible de sortir de l’argent d'une banque ou d'un pays
• Les renflouements internes ou bail-in – la banque volera votre argent pour essayer de se sauver elle-même
• Investissements forcés – vous devrez acheter des bons du Trésor avec vos avoirs bancaires ou de retraite
• Risques liés à la garde – les actions et obligations seront hypothéquées par votre banque, vous laissant avec rien
• Faillites bancaires – tous vos investissements disparaîtront, étant donné que votre banque deviendra insolvable



~ Charles Gave : 70% des banques européennes en état de quasi faillite (Chaîne YT de BFMBusiness)(Octobre 2014) ~

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive, mais elle comprend les événements les plus probables qui se produiront d’ici quelques années. La plupart des investisseurs privés ne voient pas ces risques et n’ont pris aucune protection contre eux. Les gestionnaires financiers professionnels n’ont pas idée des risques réels, et ne voient pas le besoin de se protéger ni de se s'assurer. Quand vous gérez l’argent des autres, vous prenez le maximum de risques afin d'accentuer vos gains. Mais les pertes ne sont pas votre affaire, alors vous les ignorez. Cette stratégie fonctionne merveilleusement bien, jusqu’à ce que la musique s’arrête. De toute façon, tant que l’impression monétaire et la création de crédit gonfleront les marchés, ces professionnels ne perdront pas une seule seconde à s'inquiéter de la destruction totale des avoirs de leurs clients. Quelle est la probabilité de ces risques, et comment s’en protège-t-on ? Ceux qui suivent mes articles savent qu’il est pour moi certain que les risques mentionnés plus haut se matérialiseront.

• L’effondrement des devises est déjà en cours, avec toutes les devises ayant perdu 97-99% de leur valeur, ces cent dernières années. Le 1-3% qui reste y passera dans les prochaines années, vu que les gouvernements imprimeront des quantités illimitées de monnaie. Mais pensez-y bien, car ce dernier 1-3%, pour nous, représente 100% en réalité, une destruction totale de la monnaie. Alors, tout l'argent que vous avez perdra entièrement sa valeur dans la phase d’hyperinflation à venir.

• Les contrôles de capitaux devraient débuter d’ici 12 à 18 mois dans plusieurs pays, incluant les États-Unis. Comme les déficits augmentent et que les devises chutent, les gouvernements empêcheront les gens de retirer de l’argent de la banque, ou même du pays. Ce n’est qu’une étape supplémentaire vers le contrôle total des capitaux. Nous avons vu apparaître, récemment, FATCA (Foreign Account Tax Compliance), des interdictions d’utiliser le cash, et l’AEOI (Automatic Exchange of bank Information) de l’OCDE. Les contrôles de capitaux seront la prochaine étape logique dans cette tentative de virtuellement confisquer l’argent. Les gouvernements, qui se dirigent vers la faillite, prendront désespérément toutes les mesures pour contrôler les gens et leurs capitaux.


~ Conserver votre or en dehors du système bancaire... (Keiser Report via FYI)(Avril 2015) ~

• Le renflouement interne (bail-in) est chose certaine et fait partie de la législation de la plupart des pays occidentaux. Le citoyen lambda n’a aucune idée de ce qu’est un bail-in, ni de ses conséquences. Cela signifie que les gouvernements ne viendront pas à la rescousse des banques insolvables, ce qui sera le cas de la plupart d’entre elles; l’argent des déposants et leurs actifs seront utilisés pour couvrir les pertes de la banque. Vu que les banques ont utilisé un effet de levier de 10 à 50 fois leurs fonds propres, tout l’argent appartenant aux clients de la banque sera perdu. À ce moment-là, après le bail-in, le gouvernement devra intervenir avec un renflouement externe (bail-out). Mais toute intervention gouvernementale sera futile, puisqu’ils ne feront que créer plus de dette… pour régler un problème de dette.

• Les investissements forcés dans les bons du Trésor auront lieu à mesure que les gouvernements émettront de plus en plus de dette. À ce moment-là, le gouvernement sera le seul acheteur d’obligations, comme nous le voyons au Japon. Les gouvernements forceront les gens à investir leurs actifs bancaires dans des bons du Trésor, afin de renflouer les finances du pays. Mais il sera évidemment trop tard, et tout cet argent qui ira dans les obligations du gouvernement perdra toute sa valeur, car ces obligations ne vaudront plus rien.


~ Tensions autour des bons du trésor japonais (Philippe Mesmer (Tokyo, correspondance), Le Monde)(Juin 2016)(Edition Abonnés) ~

• Les risques liés à la garde : cela signifie qu’il n’y a pas que l’argent des clients qui soit en danger. Tout actif déposé à la banque comporte le même risque que le cash. En théorie, les actions, les obligations et l’or physique ne devraient pas faire partie du bilan de la banque et, donc, d’une faillite. Premièrement, cela pourrait prendre des années à l’administrateur judiciaire pour démêler tout cela. Mais plus important encore, les banques sous pression se serviront des actifs de leurs clients afin de consolider leurs propres actifs. Cela fut le cas avec MF Global, par exemple. Nous voyons souvent des banques qui ne détiennent pas vraiment l’or alloué à un client. Une fois sous pression, les banques prennent des mesures désespérées pour se sauver, et cela inclut définitivement les actifs des clients. Ne croyez surtout pas que le gouvernement vous aidera, puisqu’il est aussi en faillite.

• Les faillites bancaires seront chose courante dans les années à venir, lorsque les créances douteuses des banques seront exposées. L’effondrement des prix des actifs exacerbera ce problème. La plupart des gens croient que l’argent ou les actifs détenus dans les banques sont en sécurité. Personnellement, je ne déposerais pas de gros montants d’argent ou d’actifs dans une banque. Et si je le faisais, j’exigerais une garantie. Les banques sont des emprunteurs de l’argent des déposants totalement indignes de confiance, et quiconque espère revoir son argent apprendra bientôt qu’il ne le reverra pas.

Si vous ne pouvez pas faire confiance aux banques, que pouvez-vous faire de votre argent ? En période d’incertitude, il est essentiel d’éviter les risques de contrepartie. Donc, aucun actif ne doit être détenu par une contrepartie fortement exposée financièrement. La meilleure façon de contrôler ses investissements est d’avoir le contrôle direct de ses actifs. Il pourrait s’agir de biens immobiliers, d'un terrain, ou encore de sociétés contrôlées avec des parts enregistrées directement. La meilleure et la moins coûteuse assurance contre les risques mentionnés plus haut est de détenir de l’or physique et de l’argent (métal). Mais il ne suffit pas de détenir de l’or et de l’argent, il faut le faire correctement. Il faut détenir ces métaux sous forme physique, hors du système financier et hors de votre pays de résidence. Il est aussi essentiel d’avoir un accès direct à votre actif de préservation de richesse, qui ne devrait pas être détenu par une contrepartie. L’or et l’argent ne protégeront pas les investisseurs de tous les problèmes que le monde connaîtra dans les années à venir. Mais s’ils sont détenus correctement, et au bon endroit, les métaux précieux constitueront la meilleure assurance qui soit contre la destruction massive de richesse qui surviendra d’ici quelques années.

Egon von Greyerz

Source de l'article : La catastrophe finale et totale du système monétaire (Gold Broker)(Août 2016)

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
 

Se préparer à un effondrement économique mondial massif...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» BŒUF ÉCONOMIQUE
» Comment se préparer au passage d'un cyclone, typhon, ouragan.
» Se préparer aux épreuves d'admission en DUT...
» L'année économique et sociale 2009.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Opinions d'Economistes :: D'autres Points de Vue :: Egon Von Greyerz-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet