Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Quand Oliver Stone raconte "Une autre Histoire de l'Amérique"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Quand Oliver Stone raconte "Une autre Histoire de l'Amérique"...   Lun 17 Mar - 16:51

Quand Oliver Stone raconte "Une autre Histoire de l'Amérique"...

En dix épisodes, Oliver Stone étrille
soixante-quinze ans de politique extérieure américaine.
Partial, à la limite de la propagande, mais efficace.



~ Oliver Stone convoque Capra et Kubrick dans son “Autre histoire de l’Amérique” ~

De Platoon (sur la guerre du Vietnam) à W., l'improbable président (biographie de George Bush Jr.), Oliver Stone a puisé dans l'histoire contemporaine la matière de nombre de ses films. Sans forcément s'embarrasser avec la vérité des faits dans JFK, où il expliquait l'assassinat du président Kennedy par une théorie du complot fumeuse… Mais pour retracer soixante-quinze ans de politique extérieure des Etats-Unis dans une série documentaire produite par la chaîne câblée américaine Showtime (et diffusée en France sur Planète+), le cinéaste autoproclamé briseur de mythes s'est montré plus rigoureux. Il s'est adjoint les services d'un historien professionnel, Peter Kuznick, directeur réputé de l'Institut d'études nucléaires à l'American University de Washington. Au terme de quatre années d'efforts, les deux hommes ont livré une saga de dix heures uniquement constituée d'images d'archives, impressionnante par la densité de ses informations… et la virulence de son propos.

~ Oliver Stone présente son livre “Les crimes cachés des présidents” (vidéo) ~

Sans surprise, de la part d'un réalisateur qui a démoli Nixon au cinéma et consacré trois documentaires plutôt admiratifs à Fidel Castro, cette Autre histoire de l'Amérique penche clairement à gauche. Stone veut montrer comment des « erreurs graves » ont été commises par tous les présidents américains depuis Franklin D. Roosevelt au nom de dogmes bellicistes, puis néoconservateurs. Il raconte une Amérique ayant « peur de son ombre », qui voit toujours ses ennemis (le « communisme » hier, le « terrorisme » aujourd'hui) plus dangereux qu'ils ne le sont. Il souligne l'aveuglement d'une diplomatie façonnée depuis 1945 par des hommes proches des milieux d'affaires et soumise au fameux « complexe militaro-industriel », partisane d'une « économie de guerre permanente » et d'une domination des Etats-Unis sans partage via la menace atomique et les opérations de déstabilisation menées par la CIA dans les pays d'Asie et d'Amérique latine jugés trop « progressistes ».

Au fil des dix épisodes, l'histoire se répète, et toujours sous la forme de la tragédie : le budget de la Défense croît sans cesse au détriment des programmes sociaux ; les mensonges de George W. Bush sur les « armes de destruction massive » de Saddam Hussein pour justifier l'intervention militaire en Irak font écho à l'attaque fabulée de deux torpilleurs viêt-congs qui, en août 1964, servit de prétexte à Lyndon B. Johnson pour intensifier les bombardements sur le Vietnam ; et les espoirs d'une diplomatie moins agressive entretenus par les candidats aux élections présidentielles sont systématiquement abandonnés une fois la Maison-Blanche acquise. Que Stone qualifie les deux mandats de Ronald Reagan de « barbares » ou compare Bush Jr. à un « empereur romain », c'était prévisible. Mais on ne s'attendait pas à une telle charge contre Barack Obama, ce « loup déguisé en agneau » qui a « dévalorisé son prix Nobel de la paix »…

~ USA, Obama, NDAA et la dérive totalitaire ~

Dans son récit au style volontiers lyrique, Oliver Stone laisse peu de place au doute et à la nuance. Au point que, montage hyperefficace aidant, son Autre histoire de l'Amérique prend parfois des allures de film de propagande. Les historiens néoconservateurs s'en sont émus lors de la diffusion outre-Atlantique en novembre 2012. « Stone manipule les preuves et ignore celles qui contredisent ses préjugés », a estimé Ronald Radosh. Ce spécialiste de la guerre froide (et marxiste repenti) n'a pas du tout apprécié les hommages ­appuyés de Stone à l'URSS de Staline pour ses sacrifices pendant la Seconde Guerre mondiale et ses « efforts pacifiques ». Des arguments, selon lui, dignes d'un espion soviétique infiltré aux Etats-Unis dans les années 50. Les critiques sont également venues de chercheurs classés plus à gauche. Sean Wilentz, enseignant à la prestigieuse fac de Princeton (et ancien soutien de Bill Clinton), a ainsi raillé la « distorsion idéologique » d'Oliver Stone. Avant de moquer sa prétention à « révéler l'histoire non dite » des Etats-Unis… Il n'y a, de fait, aucun scoop dans la leçon du professeur Stone. Mais, pour une population américaine souvent amnésique de son propre passé, cette piqûre de rappel, même partiale, est salutaire.
Samuel Douhaire
Source de l'article : “Une autre histoire de l’Amérique” : les States selon Stone

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Du début de la Deuxième Guerre Mondiale à la Bombe Atomique...   Lun 17 Mar - 17:13

Du début de la Deuxième Guerre Mondiale à la Bombe Atomique...

Oliver Stone évoque le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et revient sur les décisions prises par Staline, Churchill et Roosevelt pendant le conflit Contrairement à la version officielle, l’arme nucléaire n’a pas été utilisée pour sauver la vie de jeunes soldats américains sur le front Pacifique, mais pour effectuer une démonstration de force contre l’Union soviétique et marquer la suprématie des Etats-Unis, première puissance mondiale. La supériorité militaire des Etats-Unis ne pouvait qu’amener le Japon à capituler. Après être revenu sur les événements qui ont conduit à l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, puis à l’engagement dans le conflit, en 1941, des Etats-Unis, Oliver Stone revient sur les décisions clés prises par Joseph Staline, Winston Churchill et Franklin D. Roosevelt pendant le conflit.
La Seconde Guerre mondiale (Episode 1)


~ La seconde guerre mondiale ~

Roosevelt, Truman et Wallace : Occasion manquée (Episode 2)


~ Roosevelt, Truman et Wallace : occasion manquée ~

La Bombe (Episode 3)


~ La bombe ~



Dernière édition par Golden Awaken le Lun 6 Oct - 13:16, édité 2 fois (Raison : Modification liens Vidéos)
Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: De la Guerre Froide à la chute de Nixon...   Lun 17 Mar - 17:32

De la Guerre Froide à la chute de Nixon...

Après la deuxième Guerre mondiale et jusqu’à la chute du Mur de Berlin, l’OTAN a organisé, avec l’accord des grandes démocraties occidentales, une armée de l’ombre afin d’empêcher l’essor du communisme hors du bloc soviétique. La France, l’Italie, l’Allemagne et la Belgique étaient particulièrement concernées : guerre d’Algérie en 1961-1962, attentats de la gare de Bologne et de la fête de la bière de Munich (1980), tueries du Brabant (1982-1985), témoignent d’actes terroristes commis avec l’aide de groupuscules d’extrême-droite, de l’OAS à la loge maçonnique P2. Ce réseau structuré, puissant, bien financé et armé fut pendant longtemps difficilement identifiable. Ce film est construit autour des témoignages d’anciens membres d’armées secrètes, d’hommes politiques, d’élus en charge de commissions d’enquêtes, de journalistes et d’historiens, ainsi que de policiers et de magistrats.

La guerre froide 1945-1950 (Episode 4)

Comme les accords de Yalta le prévoyaient, les Russes entrent en guerre contre le Japon. Ils envahissent la Manchourie, la Mongolie et la Corée, colonisés par le Japon, dans le but de pousser ce dernier à la capitulation. Les Etats-Unis craignent alors que l’Union Soviétique prenne le contrôle d’une partie de l’Asie. La bombe atomique est larguée en août 1945 sur Hiroshima et Nagasaki. Contrairement aux idées reçues, la bombe n’est pas utilisée pour sauver la vie de jeunes soldats américains sur le front Pacifique, mais pour effectuer une démonstration de force contre l’URSS.



Eisenhower, la bombe et le tiers-monde (Episode 5)

Héros de la Seconde Guerre mondiale, élu avec une large majorité à la tête des Etats-Unis en 1952, le général Eisenhower entend mettre un terme à la guerre de Corée, inutile à ses yeux. Brillant militaire, Eisenhower souhaite des relations amicales avec le général russe Joukov, le sauveur de Moscou en 1941, et entend relancer les relations diplomatiques avec les Soviétiques au lendemain de la mort de Staline, en 1953. Son conseiller et secrétaire d’Etat, John Foster Dulles, profondément anticommuniste, affiche une position radicalement différente, de défiance, envers les Russes. Eisenhower se rallie finalement à la ligne dure de Dulles et appelle à la libération du bloc de l’Est. Sous les deux mandats d’Eisenhower, réélu en 1956, la menace rouge n’aura jamais été brandie avec autant de vigueur.



JFK au bord du gouffre (Episode 6)

Du fiasco de la baie des Cochons, en avril 1961, au choc provoqué par sa mort, Oliver Stone relate les événements de la présidence de Kennedy, en s’attardant sur la crise des missiles soviétiques à Cuba, où une troisième guerre mondiale fut évitée de justesse, mais aussi sur l’amorce d’une politique de détente envers l’Union soviétique, et l’envoi des premiers soldats américains au Viêtnam.



Johnson, Nixon et le Vietnam : revers de fortune (Episode 7)

Peu avant son assassinat, Kennedy décide de retirer les troupes américaines du Viêtnam, mais Johnson annonce rapidement sa décision de continuer la guerre. Il autorise l’utilisation du napalm et le recours à la torture. En 1967, alors que l’armée américaine montre son impuissance à battre le Viêt-cong, la contestation fleurit dans les universités et gagne bientôt tout le pays. Successeur de Johnson, Nixon continue la guerre après avoir promis la paix lors de sa campagne électorale en 1968. Il s’affiche comme un président très belliqueux avant de faire machine arrière à partir de 1974. En 1975, l’entrée des Nord-vietnamiens à Saigon, le 30 avril 1975, met un terme à la guerre, la première perdue par les Etats-Unis.





Dernière édition par Golden Awaken le Lun 6 Oct - 13:23, édité 1 fois (Raison : Modification Liens Vidéos)
Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: De la Perestroïka au Nouvel Ordre Mondial...   Lun 17 Mar - 17:44

De la Perestroïka au Nouvel Ordre Mondial...

Reagan, Gorbatchev et le tiers-monde : La montée de la Droite (Episode 8)

L’échec de la politique de Jimmy Carter, avec ses rêves de changement, laisse le champ libre à Ronald Reagan, son successeur, pour appliquer une politique néolibérale et conservatrice. Gros plan sur le bilan et l’héritage de l’ère Reagan, durant laquelle les Etats-Unis négocièrent la fin de la guerre froide avec l’Union soviétique de Mikhaïl Gorbatchev.



Bush et Clinton: Le triomphalisme Américain : le Nouvel Ordre Mondial (Episode 9)

Ex-directeur de la CIA, vice-président des Etats-Unis pendant les deux mandats de Ronald Reagan, le républicain et peu charismatique George Bush lui succède à la présidence en 1988. Entouré de conseillers très anticommunistes, George Bush négocie durement la fin de la guerre froide avec son homologue soviétique Mikhaïl Gorbatchev. Intransigeant, le Président George Bush montre qu’il entend faire de l’unique superpuissance qu’est son pays le gendarme de la planète, et promouvoir la libéralisation du commerce. Après avoir écrasé l’armée irakienne, il évoque pour la première fois l’instauration d’un nouvel ordre mondial. En 1992, Clinton, son successeur, poursuit sa politique internationale.



Bush et Obama : l’ère du Terrorisme (Episode 10)

Jusqu’à la présidence de George W. Bush, les gouvernements américains augmentaient les impôts pour financer les guerres. Le président réduit les taxes des plus riches, plongeant dans le rouge les comptes de l’Etat. Lors de son second mandat, en 2008, la plus grosse crise financière jamais survenue depuis la Grande Dépression de 1929 pousse plusieurs grandes banques à la faillite et ruine de nombreux épargnants. Son successeur, Barack Obama, réussit à mettre en place une réforme du système de santé et entreprend de retirer les troupes américaines d’Afghanistan et d’Irak. Cependant, le Président est fragilisé par les révélations sur l’existence d’un programme de surveillance téléphonique et électronique des citoyens mis en oeuvre par la NSA, l’agence de sécurité nationale.





Dernière édition par Golden Awaken le Lun 6 Oct - 13:28, édité 1 fois (Raison : Modification Liens Vidéos)
Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand Oliver Stone raconte "Une autre Histoire de l'Amérique"...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Oliver Stone raconte "Une autre Histoire de l'Amérique"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Te raconte pas d'histoire, t'as le coeur entre les jambes. (lela)
» Dis, raconte moi une histoire ! (Neige ft. Maze)
» Raconte-moi mon histoire
» je vous présente mon histoire avec ma fille Inès
» Quand j'étais petite...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Documentaires à voir ou à revoir... :: Politique et Social-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet