Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Partagez | .
 

 Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...   Mar 14 Jan - 12:46

Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...

Alors que le monde va commémoré les 100 ans du déclenchement de la Première Guerre mondiale,
les dangers d’une autre catastrophe globale qui éclaterait en Asie n’ont pas diminué,
ils se précisent de plus en plus.



~ Asie : nouveaux dirigeants et vieux conflits ~

Il y a un an, l’ex premier ministre australien Kevin Rudd écrivait une mise en garde dans Foreign Policy : « Ce ne sont pas des temps ordinaires en Asie orientale. Avec les tensions qui montent au sujet de revendications territoriales conflictuelles dans les Mers de Chine orientale et de Chine méridionale, la région ressemble de plus en plus à une réédition maritime au 21e siècle des Balkans au siècle dernier, une poudrière aquatique. » Aucun des faibles palliatifs diplomatiques suggérés par Rudd dans son essai n’a été tenté. Les tensions qu’il indiquait, en particulier entre la Chine et le Japon, se sont fortement accrues. Surtout, le « pivot vers l’Asie, » du gouvernement Obama, qui vise à saper la position de la Chine, diplomatiquement, économiquement et militairement[/b], n’a fait qu’enflammer encore plus la poudrière asiatique.


Les relations entre Tokyo et Beijing sont au point mort, le gouvernement japonais de Shinzo Abe, encouragé par Washington, s’est tourné vers la remilitarisation, augmentant les dépenses militaires pour la première fois en dix ans. La visite d’Abe, le mois dernier, au sanctuaire bien connu de Yasukuni a poussé l’ambassadeur de Chine aux États-Unis à commenter hier dans le Washington Post que le Premier ministre japonais « met en péril ses liens avec la Chine » en rendant hommage à des criminels de guerre. Les tensions qui s’intensifient au sujet des îles controversées de Mer de Chine orientale ont atteint un point dangereux le mois dernier lorsque la Chine a annoncé une zone d’identification de la défense aérienne dans la région. Les États-Unis ont immédiatement défié les autorités chinoises en faisant voler des bombardiers B-52 (capables de portes des armes nucléaires) dans la zone sans les annoncer, créant le risque qu’une erreur d’appréciation entraîne une confrontation. Tokyo a encore plus exacerbé la situation en annonçant ses intentions cette semaine d’inscrire 280 îles au large des côtes comme « propriété d’Etat. » La décision du Japon en septembre 2012 de « nationaliser » les îlots Senkaku/Diaoyu avait sérieusement aggravé le conflit avec la Chine.

~ Tensions accrues avec l'annonce par la Chine d'une zone de défense aérienne ~

L’Asie du Sud Est est devenue un champ de bataille diplomatique où les États-Unis, le Japon et l’Inde luttent contre la Chine pour y gagner de l’influence. Abe a mis un point d’honneur à rendre visite à chaque membre de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE). Le président Obama n’a pas pu participer au sommet de cette année, mais les représentants américains ont une fois de plus exploité les contentieux maritimes en Mer de Chine méridionale pour aggraver les dissensions entre la Chine et ses voisins. Rien que cette semaine, les États-Unis sont intervenus une fois de plus dans la poudrière de Mer de Chine méridionale, soutenant le Vietnam et les Philippines en qualifiant les nouvelles réglementations chinoises sur la pêche de « provocantes et potentiellement dangereuses. »

Même si elle n’est pas mentionnée dans l’essai de Rudd, la péninsule coréenne reste un point chaud particulièrement explosif de la région. En avril dernier, les tensions guerrières ont connu une poussée de fièvre après que le régime Nord-coréen a réagi aux nouvelles sanctions imposées par les États-Unis par des menaces belliqueuses, mais creuses pour l’essentiel. Loin de calmer les tensions, les États-Unis ont adopté une série de démarches intimidantes, dont l’envoi de bombardiers B-52 et B-2 en Corée du Sud, pour forcer Pyongyang à choisir entre le retrait ou le risque de guerre. L’isolement sans répit imposé par Washington à la Corée du Nord déstabilise le régime, comme le montre la purge sanglante du mois dernier, et met le pays au bord de l’effondrement. Cette politique complètement irresponsable a des conséquences imprévisibles et dangereuses dans une région stratégique du globe où se confrontent les intérêts de la Chine, de la Russie, du Japon et des États-Unis.


La force motrice de cette montée du risque de guerre est la crise mondiale du capitalisme qui continue à s’approfondir. Cinq ans après l’effondrement financier de 2008-09, l’économie mondiale reste empêtrée dans la récession et la politique des « assouplissements quantitatifs » créé les conditions qui conduisent à une nouvelle crise. Le capitalisme mondial reste prisonnier des mêmes contradictions fondamentales qui ont produit le déclenchement de la Première Guerre mondiale, contradictions entre la propriété privée des moyens de production et la production socialement organisée ; et entre le caractère mondial de l’économie et le système dépassé des Etats-nations. Le « pivot » du gouvernement Obama reflète la montée de l’Asie, et surtout de la Chine, comme principale plateforme de travail à bas prix pour la production globalisée à avoir émergé durant ces 30 dernières années. Les commentateurs qui affirment que l’intégration économique étroite rend la guerre impossible ignorent le fait que cette même intégration a grandement accentué les rivalités géopolitiques.

Le facteur géopolitique le plus explosif de la politique mondiale est la tentative de l’impérialisme américain de compenser son déclin relatif par l’usage de la puissance militaire. Le « pivot » américain est surtout destiné à s’assurer la continuation de la domination américaine sur le poumon économique qu’est l’Asie afin de dicter ses conditions non seulement à la Chine, mais à ses rivaux européens et asiatiques. Si la Chine est la cible principale, ce n’est pas parce que la Chine serait devenue une puissance impérialiste comme l’Allemagne au 20e siècle, mais parce que son expansion économique rapide et la demande d’énergie et de matières premières qu’elle engendre, viennent déranger l’ordre impérialiste établi de longue date sous la domination américaine.

En argumentant en faveur de l’importance du « pivot » pour l’impérialisme américain, l’ex-ministre des Affaires étrangères Hillary Clinton a expliquée dans Foreign Policy en 2011 que « l’Asie-Pacifique est devenue un élément-clé de la politique mondiale. » elle a insisté sur le fait que « Tout comme notre engagement après la Seconde Guerre mondiale pour construire un réseau d’institutions transatlantiques large et durable qui nous a rendu de nombreuses fois ce que nous y avions investi […] le temps est venu pour les États-Unis de faire des investissements similaires dans leur rôle de puissance du Pacifique. » En d’autres termes, la maintenance de la domination américaine en Asie est tout aussi impérative pour l’impérialisme américain aujourd’hui que ses interventions dans l’Europe d’après-guerre, tel le plan Marshall, l’avaient été il y a plus d’un demi-siècle.

Note : Ci-dessus se trouve un pdf sur "US 'Pivot' policy towards Asia" qui émane d'un Think Tank
nommé "The Chatham House". Pour ceux intéressés, voici quelques révélations sur cet organisme...


La diplomatie américaine et les initiatives économiques en Asie sont soutenues par un renforcement militaire rapide et une restructuration des forces et des bases américaines en préparation d’une guerre contre la Chine. Au cours des quatre années passées, le « pivot » américain a entraîné un renforcement des alliances et des partenariats stratégiques à travers toute l’Asie, avec une concentration particulière sur le Japon, l’Australie et l’Inde comme chevilles ouvrières d’un bloc anti-Chine. Pour resserrer le nœud coulant autour de la Chine, le gouvernement Obama a également encouragé ses principaux alliés à forger des relations militaires étroites entre eux. Ce faisant, il a donné libre-court aux ambitions de l’impérialisme japonais, qui s’embarque dans sa propre campagne diplomatique, avec dernièrement la visite en Inde et en France de son ministre de la Défense pour forger des liens stratégiques plus étroits.

Les machinations diplomatiques complexes, les accords secrets et les arrangements militaires de ce début de 21e siècle ont une ressemblance frappante avec ceux du début du 20e siècle. Avec les tensions et les rivalités qui continuent à monter, le grand danger est qu’une erreur d’appréciation d’un pilote japonais ou chinois en Mer de Chine orientale, ou un incident mineur à la frontière entre les deux Corée, n’entraîne une confrontation qui conduise rapidement le monde entier dans une catastrophe aux proportions bien plus grandes qu’il y a un siècle.

Peter Symonds
Source de l'article : L’Asie : la poudrière du 21e siècle via Mondialisation.ca

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
09991
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 169
Avez vous apprécié ce post? : 139
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 35
Localisation : Un peu partout....

MessageSujet: Re: Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...   Mar 14 Jan - 22:18

Les Etats Unis ont utilisé des armes biologiques au Japon

Les Etats Unis ont utilisés des armes biologiques au Japon © Maxppp


Ces tests menés dans les années 60 sont révélés par le journal anglophone Japan Times.
Le journal japonais Japan Times repris par Le Monde, parle notamment d'utilisation d'un champignon dévastateur pour les cultures de riz qui aurait été testé dans des rizières japonaises pour évaluer son impact.



Citation :
Apparemment, selon ces infos, l'armée américaine entendait utiliser ce champignon pour atteindre et amoindrir l'économie chinoise.


D'après le journal, Washington aurait aussi stocké des barils de défoliants sur ses bases militaires de l'Ile d'Okinawa, à l'image de l'agent Orange, cette substance chimique normalement produite pour l'agriculture mais qui a été massivement utilisée sur les populations lors de la guerre du Vietnam. Les Etats-Unis ont toujours nié la présence de ces stocks au Japon mais plusieurs études scientifiques prouvent le contraire et se posent d'ailleurs, sur place, là où se trouvait une partie des troupes américaines déployées au Japon, des problèmes de pollution des sols qui, d'après le Japan Times, nécessite une solution d'urgence.




http://www.franceinfo.fr/monde/hyper-revue-de-presse/les-etats-unis-ont-utilises-des-armes-biologiques-au-japon-1279651-2014-01-13







A Bientôt
Revenir en haut Aller en bas
09991
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 169
Avez vous apprécié ce post? : 139
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 35
Localisation : Un peu partout....

MessageSujet: Re: Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...   Mar 14 Jan - 22:48

Les expérimentations douteuses de la CIA... au Japon





Citation :
C'est au tour du Japon de révéler des horreurs, maintenant.. Je vous ai déjà parlé ici-même à plusieurs reprises d'expériences lamentables faites par les militaires américains sur leur propre territoire, autour de Dugway, ou à Fort Detrick, notamment sur des dociles Mormons, vous savez ce qu'est l'agent Orange déversé par milliers de tonnes au Viet-Nam, on pensait avoir fait le tour de ces pratiques douteuses, et voici que le Japon découvre en avoir subies aussi. C'est à croire, à force, que le lot d'ingénieurs nazis récupérés en 1945 lors de l'Opération Paperclip avait franchement déteint sur ceux qui les avaient sauvés du peloton d'éxécution ou de la pendaison.

Hier, en effet, le Japon a reconnu avoir été la victime d'expérimentations de l'armée US, à Okinawa, sur des terrains appartenant à la base de Kadena, celle d'où décollaient les U-2 pour aller survoler l'URSS ou la Chine. Cette fois, ce n'était pas un avion mystérieux qui était en cause... mais un champignon... tueur de riz ! Les américains jouaient donc bien au Japon aux petits chimistes fous, version expérimentations à la Mengele : nouvelle découverte !




La découverte du document a fait l'effet d'une bombe, car officiellement les USA avaient toujours formellement nié avoir stockés ces herbicides dangereux sur le territoire du Japon, et encore moins en avoir expérimenté des extraits sur place. C'est une petite phrase cachée au mileu d'un rapport qui vient de confirmer ce que disaient d'anciens militaires américains qui les avaient bien vus, ces fameux fûts :


Citation :
"Une seule phrase enterrée entre 7000 pages de documents récemment publiés par le Pentagone pourrait bien être l'aiguille dans la botte de foin qui prouve de façon concluante que l'armée américaine a stocké des herbicides toxiques notamment l'agent orange, à Okinawa, pendant la guerre du Vietnam. Des vétérans américains ont longtemps prétendu que d'importants volumes de ces produits chimiques étaient présents sur l'île, des centaines d'entre eux souffrant de maladies graves qu'ils croient avoir été déclenchées par leur exposition à ces produits. Mais le gouvernement américain a refuté à plusieurs reprises leurs allégations, insistant sur le fait qu'il n'a pas de documents liés à la question. Aujourd'hui, il semble que les dénégations du Pentagone pourraient ne pas avoir été tout à fait correctes".



C'est en effet une simple ligne oublié dans un rapport de 1971 sur l'usage de ce fameux agent Orange, dont des milliers d'adultes et d'enfants subissent les conséquences, aujourd'hui encore au Viet-Nam, notamment qui sert de pierre d'achoppement à ces vétérans têtus, parfois eux-mêmes atteints des ravages de ce produit infernal.


Citation :
"En septembre 1971, l'US Army à Fort Detrick, dans le Maryland, au centre pour la recherche sur les armes bio-chimiques du Pentagone, a produit un rapport intitulé " Les aspects historiques, logistiques, politiques et techniques du programme herbicide / défoliant. " Le document résume l'usage par l'armée de ces produits chimiques pendant la guerre du Vietnam, et parmi les endroits cités, il est fait référence à "des stocks d'herbicides quelque part dans le PACOM-US (le commandement du Pacifique), de matériaux à accès restreint par le gouvernement, en Thaïlande et à Okinawa (Kadena). "


L'article est fort précis et souligne la ténacité de deux vétérans américains, eux-mêmes touchés par les effets secondaires de la manipulation de ces produits infects.


Citation :
"Le gouvernement américain avait admis déjà qu'il avait stocké des herbicides militaires en Thaïlande pendant la guerre du Vietnam, mais avait nié leur présence sur Okinawa. À l'époque, Kadena Air Base (situé près de l'actuelle ville d'Okinawa ) a servi de centre d'approvisionnement clé du Pentagone à travers lequel armes et de munitions ont été transportés au conflit en Asie du Sud-Est. Le rapport de Fort Detrick faisait partie d'un lot de documents déclassifiés de l'armée américaine obtenu en octobre 2012 dans le cadre du Freedom of Information Act , à la demande de Steve House , l'un des anciens combattants au centre de l'enquête de 2011 sur l'utilisation de l'agent Orange en Corée du Sud. House a découvert la référence à Kadena avec Michelle Gatz, un agent des services aux anciens combattants du Minnesota qui a fait des recherches sur l'utilisation de l' herbicide sur Okinawa."


Même si je suis sûr que le gouvernement américain va tenter de discréditer le rapport, il nous aidera à prouver les revendications des anciens combattants qui ont été exposés aux herbicides sur Okinawa", a déclaré Gatz.

Citation :
" Il pourrait même servir de preuve suffisante pour eux pour recevoir des prestations gouvernementales pour les problèmes de santé dont ils souffrent".


Fort Detrick a rédigé le rapport en réponse à une interdiction de Washington sur l'usage de l'armée de l'Agent Orange en 1970 en raison de la preuve que les défoliants que l' Armée de l'Air a pulvérisés au Vietnam pendant presque une décennie ont causé des anomalies congénitales"'.





Défiolant fc-i .....  voir précédent article (plus haut....)


Pour ceux qui ignoreraient les ravages du produit la lecture de l'excellent ouvrage "L'agent Orange, Apocalypse Viet-Nam" des Editions Resistances (ici à droite) est à recommander. On y décrit tout en détail, des façons de le préparer à celles de le répandre, pour examiner après les terribles conséquences. Plusieurs chapitres évoquent la même chose que ce qu'on vient de trouver au Japon : à savoir de la dioxine, enfouie dans les sols. Les militaires américains ont joué à l'apprenti sorcier, en contaminant les endroits où le produit a été répandu... mais aussi ceux où il a été préparé, à savoir leurs propres sols, aux Etats-Unis ou ceux sur la route du Japon, dont des atolls désormais rendus invivables.


Citation :
"La dioxine s'enfonce dans les sols. On la retrouve à deux ou trois mètres de profondeur. Puis elle se diffuse dans la nappe phréatique (et aquifère) qui, en région de delta, se trouve selon le dénivelé du sol à seulement trois ou quatre mètres de profondeur en période sèche, et a moins d'un mètre ou deux en période inondée. Cette dioxine rejoint inévitablement la mer où les particules en suspension reviennent vers les côtes et les mangroves ainsi que dans les parcs d'aquaculture. Après la guerre, de nombreuses espèces de poissons, crustacés et mollusques, ont disparu des côtes sud-vietnamiennes. La sédimentation se faisant selon la loi physique de la masse et de la granulométrie, la dioxine, infiniment petite mesurée en picogrammes, c'est-à-dire en millionième de millionième de gramme : 10-11 g -, descend dans les couches inférieures des dépôts et sédiments.

Ainsi, elle échappe du même coup à la dilution, aux frottements, à la photosynthèse, et autres facteurs de dégradation avec lesquels une substance perd la moitié de ses propriétés actives initiales, (néfastes ou bienfaisantes), dans une durée donnée appelée « demi-vie ». Sur ce point, des durées contradictoires ont été avancées, toutes ces prévisions se révélant largement inexactes. En effet, les dioxines ne furent découvertes que lorsque la science permit de mesurer le picogramme.

Cette avancée vint confirmer un savoir empirique de longue date : celui que l'Agent Orange était d'une nocivité extrême. Aujourd'hui, nous savons seulement que la dioxine est très stable. Sa durée de vie est fonction de son exposition aux facteurs détériorants sa teneur baisse plus ou moins dans un temps donné. Sur les terres des anciennes bases américaines où étaient stockés et manipulés les fûts d'agents chimiques contenant de la dioxine (et bien que 50 ans se soient écoulés), la teneur en dioxine est encore très élevée, 300 à 400 fois la "doseseuil* communément admise par les organisations sanitaires de différents pays, en deçà de laquelle aucun effet toxique n'est constaté" note André Bouny




A Lire la suite et source originale : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-experimentations-douteuses-de-146323





A Bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les tensions en Asie pourraient être le prélude d'une catastrophe globale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» PRETTY BOY (exclusivité asie)
» L'Asie : décharge de l'Occident ?
» Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?
» Ami(e)s du jour:"BONJOUR"!!! Aujourd'hui, date fatidique, VENDREDI 13...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Guerres et Conflits :: Asie-