Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 La consommation d'aspartame est, sans risque au niveau actuel aujourd'hui, autorisé en Europe???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: La consommation d'aspartame est, sans risque au niveau actuel aujourd'hui, autorisé en Europe???   Mer 11 Déc - 10:52

La consommation d'aspartame est,
sans risque au niveau actuel aujourd'hui, autorisé en Europe???


L'Autorité européenne de sécurité des aliments a conclu mardi
que la consommation d'aspartame, un additif controversé sucrant boissons et aliments,
était sans risque au niveau aujourd'hui autorisé en Europe
et ce verdict était très attendu par l'industrie agroalimentaire.




Virginie Félix a écrit:

Aujourd’hui, 6 000 produits alimentaires, 350 médicaments contiennent de l’aspartame.
Pourtant, depuis sa commercialisation, il y a 30 ans, des études scientifiques indépendantes affirment
que l’aspartame est dangereux… Comment est-ce possible ? Une enquête pas light du tout sur un produit
très emblématique des méthodes utilisées par l’industrie agroalimentaire pour duper des autorités sanitaires inefficaces.


~ Aspartame, les dessous de la guerre sucrette ~

Pour regarder le documentaire de Marie-Monique Robin : Cliquez Ici


"L'aspartame et ses produits de dégradation sont sûrs pour la consommation humaine aux niveaux actuels d'exposition", a affirmé l'EFSA dans un communiqué rendant compte des conclusions d'une "première évaluation complète des risques associés à cet édulcorant de synthèse". L'Autorité reconnaît toutefois que la phenylalanine, un des composants de l'aspartame, constitue un risque pour les personnes souffrant de phénylcétonurie, une maladie héréditaire du métabolisme, peu courante et diagnostiquée dès la naissance en Europe. Ces dernières doivent s'abstenir d'en consommer, dans le cadre d'un régime alimentaire strict.
Jacqueline Verrett (FDA) a écrit:



« Nous sommes tous embarqués dans une expérimentation gigantesque dont nous ne saurons jamais les résultats,
du moins pendant notre vie. Quels sont les dangers des produits chimiques que nous mangeons ?
Est-ce qu’ils provoquent le cancer ? Des malformations congénitales ? Des mutations ?
Des dommages au cerveau, au cœur et de nombreuses autres maladies ? Nous n’en savons rien. […]
Il est possible que nous soyons en train de semer les graines d’une épidémie de cancers qui se développera dans les années 1980 et 1990. »


~ Les dangers de l’aspartame et le silence des autorités publiques ~
http://owni.fr/2011/03/15/les-dangers-de-l%E2%80%99aspartame-et-le-silence-des-autorites-publiques/


"Pour la population générale, la dose journalière acceptable (DJA) actuelle de 40 mg par kg de poids corporel par jour constitue une protection adéquate", relève l'Agence. "Il n'y a donc pas lieu de revoir ce DJA" juge-t-elle. Un garçon de 20 kg peut boire un litre et demi de soda édulcoré par jour en restant sous ce seuil, a indiqué lors d'une conférence de presse un des vice-présidents du comité d'experts, Claude Lambré. Par contre "consommer journellement six cannettes et dix yaourts" sucrés à l'aspartame "ne rentre pas dans le cadre d'un régime raisonnable", a-t-il souligné.

Ce verdict de sûreté, qui confirme pour l'essentiel un premier avis provisoire de l'ESFA, a conforté l'industrie agroalimentaire, confrontée depuis des années à une méfiance des consommateurs et des scientifiques pour son recours à cet additif alimentaire dans les sodas, desserts, chewing-gums et produits de régime. L'Association Internationale pour les Edulcorants (ISA), qui représente le secteur et notamment le géant américain Coca-Cola, a "salué une décision qui vient corroborer les conclusions de plus de 600 travaux scientifiques sur 40 ans".

~ «Il faut réévaluer les risques de l’aspartame» (Etude Soffritti) ~
http://www.ramazzini.org/wp-content/uploads/2013/04/Il-faut-r%C3%A9%C3%A9valuer-les-risquesde-l%E2%80%99aspartame.pdf
~ Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery  (Etude Halldorsson) ~
~ Avis de l'ANSES sur ces deux études ~


Sylvie Simon - Les dangers de l'aspartame
Publiée le 22 avril 2013 par DesMauxDesMots

"Dans ce débat plus idéologique que scientifique, les conclusions sans réserve rendues aujourd?hui par l?EFSA vont rassurer les Français", a relevé Hervé Nordmann, président du comité scientifique d' ISA France. "L'EFSA n'a pas su édulcorer son avis sur l'aspartame", a pour sa part ironisé dans un tweet l'eurodéputée et ex-ministre française de l'Environnement Corinne Lepage. Elle avait dénoncé le premier avis provisoire de l'EFSA comme un "copié-collé des études des fabricants". Régulièrement soupçonnée de céder aux pressions de l'industrie, l'EFSA avait lancé en janvier 2013 une consultation publique pour "améliorer" et finaliser ses premières conclusions provisoires. Elle a ensuite reporté la publication de son verdict final, d'abord prévu en mai dernier, pour "pouvoir clarifier davantage" les remarques et critiques recueillies.

En conclusion, et sur la base des études et données scientifiques disponibles, l'Agence "exclut le risque potentiel que l'aspartame provoque des dommages aux gènes ou induise le cancer". Ses "experts ont "également conclu que l'aspartame n'entraînait pas de dommages pour le cerveau et le système nerveux et qu'il n'affectait pas le comportement ou le fonctionnement cognitif chez les enfants et adultes". Ces conclusions doivent désormais être évaluées par la Commission européenne, et par les Etats membres. S'ils souhaitaient réduire la DJA prescrite, "ils devraient le justifier au niveau scientifique", a relevé M. Lambré. Commercialisé au départ aux Etats-Unis, après y avoir été autorisé dans les années 80, l'aspartame fait aussi face à des critiques des nutritionnistes, pour qui il pourrait au final faire consommer plus de calories, en alimentant une sensation de faim.
La Parisienne
Source de l'article : L'EFSA blanchit l'aspartame, "sans risque pour la santé aux niveaux actuels"

Lectures complémentaires :
Le danger de l’aspartame
Le danger de l'aspartame semble très connu aux US mais pas en France; qu'en est-il?

Et pour aller plus loin :
Néotame: 13.000 fois plus sucré que le sucre et encore plus toxique que l'aspartame

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
 

La consommation d'aspartame est, sans risque au niveau actuel aujourd'hui, autorisé en Europe???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Craquer ou pucer une ps3
» A quel âge ?
» Prof des écoles en pleine recherche de reconversion!
» les dates limites de consommation ?
» Un semaine sans électricité..

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Sciences et Technologies :: Le Domaine Médical :: Recherches et Etudes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet