Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 La machine à abrutir ne connaît pas la crise, la stupidité programmée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: La machine à abrutir ne connaît pas la crise, la stupidité programmée   Lun 7 Oct - 16:45

La machine à abrutir ne connaît pas la crise, la stupidité programmée

Nous vivons à une époque où les nouvelles idoles, résonances de la vacuité,
s’appellent Steve Jobs, Paris Hilton, Cristiano Ronaldo, Lady Gaga.




Servie par une machinerie implacable, l’inculture de masse régie par l’interdit de penser hypnotise la jeunesse mondiale. Aucune contre-éducation formelle ne peut faire face à ce torrent d’images et de sons cumulatifs qui domine le quotidien de chacun. Sport, télévision, publicité sont devenus les piliers de la manipulation des consciences.
Edward BERNAYS (1891-1995) a écrit:

"Si nous comprenons les mécanismes et les mobiles propres au fonctionnement de l'esprit de groupe, il devient possible de contrôler et d'embrigader les masses selon notre volonté et sans qu'elles en prennent conscience. La manipulation consciente et intelligente des habitudes et des opinions organisées des masses est un élément important dans une société démocratique. Ce mécanisme invisible de la société constitue un gouvernement invisible qui est le véritable pouvoir dirigeant de notre pays. Ce sont les minorités intelligentes qui se doivent de faire un usage systématique et continu de la propagande".

La propagande par ses critiques, ses théoriciens et ses praticiens

Le soubassement premier de l’hégémonie capitaliste n’est plus fondé sur la coercition mais bien plutôt sur la séduction et la servitude volontaire. Depuis longtemps, l’industrie du spectacle est « le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu ». Elle est le nouvel opium du peuple pour reprendre les mots fameux de Marx relatifs à la religion. Par son caractère distrayant, l’industrie culturelle est un redoutable régulateur social (retrouvez de nombreux exemples sur ce site), à la fois manifestation de l’ineptie existentielle et consolation sédative.


Le sport-spectacle mobilise plus que jamais des capitaux invraisemblables et enrégimente des foules magnétisés à leur écran, distraites de leur misérable réalité sociale. Rien de plus chronophage que ces messes sportives qui colonisent l’espace public et canalisent les énergies des masses. Avides de pouvoir, des entreprises multinationales voire même des Etats (Dubaï, Qatar) spéculent sans compter sur ce processus rampant d’abrutissement. Le Qatar, organisateur de la coupe du monde 2022 pour un coût astronomique estimé à 50 milliards, a développé une véritable diplomatie sportive en rachetant notamment le club de Paris Saint-Germain et en créant un réseau de diffusion télévisé planétaire. « Contenu idéologique dominant, souvent exclusif même, des grands médias, des commentaires politiques, des ragots journalistiques, des conversations quotidiennes (y compris chez les intellectuels dits de gauche), le spectacle sportif apparaît comme une propagande ininterrompue pour la brutalité, l’abrutissement, la vulgarité, la régression intellectuelle » nous fait remarquer le sociologue français Jean-Marie Brohm.

En ces temps tumultueux frappés par la paupérisation et le déficit de sens, le piège à con est de s’identifier aux totems de la réussite, du monde sportif ou du spectacle, qui occultent la réalité tragique du monde capitaliste. Enfants des favelas ou des quartiers populaires de Marseille, tous aspirent à la célébrité ou du moins s’inspirent des modes de consommation de leurs idoles. Déconnecté du réel, les jeunes reproduisent imbécilement les comportements des stars marchandisées jusque dans leur allure parfois biscornue, aux airs de prostituée des bas-quartiers de Rihanna à celui de métrosexuel bling-bling de Cristiano Ronaldo.


La « téléréalité », qui a envahi l’espace télévisuel en l’espace de quelques années, n’est qu’un simulacre qui déréalise les foules assoiffées de célébrité. Vitrine de l’avilissement de l’être, ces programmes sont, avec ses antivaleurs, une métaphore de la société capitaliste. Stratégie sournoise, utilitarisme, trahison sont le lot de ces émissions qui gratifient les pratiques individualistes et narcissiques. Dans cette société scopique où chacun doit faire sa propre promotion, le consommateur devient lui-même à travers les réseaux sociaux et autres blogs un produit mis en scène.

La Télévision : une nouvelle religion ?...

Il est encore plus difficile d’échapper à l’étreinte de la publicité qui est omniprésente et redoutablement efficace. Elle nous suit comme notre ombre, dans l’espace public comme dans la vie privée. Sidéré par la projection de l’image, l’être n’existe plus sans sa représentation. Le credo de la pub se résume à « Je dépense donc je suis ». C’est le fin du fin du fétichisme de faire croire que l’acquisition d’une marchandise a le pouvoir démiurgique de fonder la personnalité. Think different (mais surtout achète pareil) disait cyniquement le slogan d’une marque qui a œuvré plus pour l’homogénéisation de la société que pour l’émancipation des esprits.

~ France 2 - Le temps de cerveau disponible ~
Publiée le 11 nov. 2012 par QuenelleDe300
Si le lien n'était plus fonctionnel : Cliquez ICI

Chacun a l’illusion d’opérer un choix alors qu’il ne fait que se conformer à des stimuli comme des moutons de Panurge. Il est temps de discerner ce qui relève de nos propres jugements et ce qui procède des influences externes pour reprendre le contrôle effectif de nos vies. Une bonne dose d’intelligence critique est nécessaire pour sortir de l’ornière consumériste. Le véritable individualisme s’exprime dans le refus de ce mouvement collectif de dépersonnalisation et d’apathie politique.
Emrah Kaynak
Source de l'article : La machine à abrutir ne connaît pas la crise : La stupidité programmée

Vu sur : Global Relay Network

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Le financement de projets de manipulations et de propagande sur les réseaux sociaux...   Mar 14 Oct - 11:33

Le financement de projets de manipulations
et de propagande sur les réseaux sociaux...


Les chercheurs expliquent leur démarche : Puisque tout le monde est un influenceur potentiel
sur les médias sociaux et est capable de diffuser des informations, notre travail vise à identifier
et engager les bonnes personnes au bon moment
sur ces médias sociaux pour aider
à propager l’information en cas de besoin...



~ Driving Technological Surprise : DARPA’s Mission in a Changing World (pdf) ~

Cet extrait d’un article du Guardian n’est qu’une pointe de l’iceberg qui pourrait être nommé « la machine internet américaine d’influence et de propagande de masse ». Les chercheurs de l’extrait ci-dessus sont ceux de la DARPA, et leur intérêt ne se limite pas à trouver les bons « influenceurs » sur Twitter pour diffuser la « bonne » information. Si des programmes du DoD (Department of Defense) sont en cours depuis 2008 pour modéliser, prévenir les mouvements sociaux, ce dont Reflets s’est fait écho récemment, l’Agence pour les projets de recherche avancée de Défense travaille quant à elle sur des programmes d’influence des utilisateurs des réseaux sociaux. De la propagande et de la manipulation de l’information via les outils de communication numériques ?

Pour se faire une meilleure idée de la volonté du gouvernement étasunien d’influencer les esprits via Internet, il faut observer le programme gouvernemental de réseaux social secret américain créé en 2010 et révélé par l’Associated Press en avril dernier. Ce programme  visait à inciter la jeunesse cubaine à se révolter contre le pouvoir en place grâce à un réseau social, ZunZuneo, créé de toutes pièces par…la United States Agency for International Development (USAID). Le « Twitter cubain » a été lancé sur l’île de Fidel Castro sans jamais faire état de son origine amérciaine et gouvernementale, a fonctionné 2 ans puis a été stoppé sans crier gare. Manque de fonds, officiellement. De son côté la DARPA étudie les fonctionnements des réseaux sociaux avec comme objectif leur manipulation afin de pouvoir amener les utilisateur des dits réseaux à « penser dans le bons sens » : celui du gouvernement US. Le programme SMISC (Social Media in Strategic Communication) est donc officiellement financé :

Dr. Rand Waltzman a écrit:
(…) pour développer une nouvelle science des réseaux sociaux construite sur la base de technologies émergentes. Grâce à ce programme, la DARPA cherche à développer des outils pour soutenir les efforts des opérateurs humains afin de contrer les campagnes de désinformation ou de démoralisation grâce à la communication d’informations véridiques.

Pour ce faire, le SMISC se concentrera sur la recherche des indices linguistiques, des modes de circulation de l’information et de la détection de sentiments ou d’opinions des informations générées et se propageant à travers les médias sociaux. Les chercheurs tenteront également de suivre les idées et les concepts afin d’analyser les modèles et les récits culturels. En cas de succès, ils devraient être en mesure de modéliser les communautés émergentes et analyser les récits, leurs participants, et ainsi caractériser la génération de contenus automatiques, comme ceux des robots, des médias sociaux et des systèmes de crowd-sourcing (…)

~ Social Media in Strategic Communication (SMISC) (Darpa) ~


Can We Auto-Correct Humanity? (French Subtitles) par Spi0n

La Darpa a diffusé depuis peu ces fameux rapports d’études sur les réseaux sociaux qu’elle finance en partie, et ceux-ci alimentent de nombreuses spéculations : y-a-t-il des moyens de manipuler ces réseaux, de parvenir à empêcher certains sujets de prendre de l’ampleur et à contrario, de faire enfler d’autres ? Les possibilités de contrôles et d’influence des utilisateurs de ces outils de communication en ligne sont-elles effectives ? L’aspect prédictif étant aussi une composante centrale de ces dispositifs, quoi de plus intéressant qu’un outil permettant de prévoir par avance ce que vont faire ou dire ses administrés, pour des pouvoirs politiques ?

Drapher

Source de l'article :
La DARPA finance des études d’influence sur les réseaux sociaux (Reflets) via Le 4ème Singe

Glenn Greenwald a écrit:
(...) Le dernier point que je veux préciser sur cet état d'esprit, seuls les gens qui font quelque chose de mal ont des choses à cacher et donc des raisons de se soucier de leur vie privée en consacrant deux messages très destructeurs, deux leçons destructrices, dont la première est que seules les personnes qui se soucient de leur vie privée, seules les personnes qui recherchent à conserver leur vie privée, sont par définition des gens mauvais. C'est une conclusion que nous devrions, pour toutes sortes de raisons, éviter, car quand vous dites, "quelqu'un qui fait de mauvaises choses," vous voulez dire probablement des choses comme avoir fomenté un attentat terroriste ou s'engager dans la criminalité violente, une conception beaucoup plus étroite pour les gens qui exercent le pouvoir (...). Pour eux, "faire de mauvaises choses" signifie généralement faire quelque chose qui pose des défis significatifs à l'exercice de leur propre pouvoir. (...)

~ Glenn Greenwald: Why privacy matters (Ted Talk) ~



Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Du Contrôle de l'Information...   Sam 2 Mai - 8:51

Du Contrôle de l'Information...

Le rôle des médias sur nos consciences et de la propagande du pouvoir...



Agence Science Presse a écrit:

(...) Nos systèmes dits démocratiques sont en effet construits sur l’idée que si des individus sont bien informés des enjeux qui les concernent, ils devraient alors prendre les meilleures décisions pour eux-mêmes et pour la collectivité. Malheureusement, on sait tous que ce n’est pas tout à fait comme cela que ça se passe. Élections après élections, les faits semblent avoir inévitablement moins de poids dans les débats que les tirades émotives sur l’appartenance idéologique à un parti. La population se laisse d’autant plus facilement tromper par les politiciens vendus à des intérêts privés que la culture scienfifique de base permettant de comprendre bien des données leur fait souvent défaut. À cela s’ajoute un biais cognitif de mieux en mieux connu, celui qui, devant des informations conflictuelles, nous fait nous tourner d’abord vers des heuristiques simples et automatiques (le « gut feeling », en anglais) plutôt que vers des raisonnements plus rationnels mais souvent plus laborieux. C’est le fameux « système 1 » des philosophes cognitifs qui aurait préséance sur le « système 2 » lorsqu’on est devant une décision difficile. (...)

~ Trahir sa raison plutôt que son groupe d’appartenance (FYI, Octobre 2013) ~


~ Du Contrôle de l'Information (Chaîne YT de PierrePhilo) ~
Si le lien venait à disparaître : Cliquez Ici



Stéphane Foucart a écrit:

(...) "Aux États-Unis, une bonne part de la population, jusqu’à la moitié selon certaines études, ont l’impression qu’il y a beaucoup de débats dans la communauté scientifique sur la réalité du changement climatique anthropique, explique l’historienne des sciences Naomi Oreskes (université de Californie à San Diego), auteure, avec Erik Conway, d’un récent ouvrage remarqué sur le sujet (Merchants of Doubt, Bloomsbury Press, 2010). En 2004, j’ai publié une étude (une analyse de la littérature scientifique, publiée dans la revue Science) qui montrait que cela était faux. Immédiatement, j’ai été attaquée et j’ai cherché à savoir qui étaient ceux qui m’attaquaient". Bien vite, l’historienne découvre "un mouvement très organisé de personnalités qui avaient prétendu, plusieurs années auparavant, que les pluies acides et le trou dans la couche d’ozone ne posaient pas de problème". Aux sources de ce mouvement, Naomi Oreskes identifie trois scientifiques américains de renom : William Nierenberg (1919-2000), Robert Jastrow (1925-2008) et Frederick Seitz (1911-2008), fondateurs en 1984 du George C. Marshall Institute, un think tank conservateur, véhicule de leurs idées. Or M. Seitz était également consultant au service du cigarettier RJ Reynolds. "Ce lien avec le tabac m’a rendue suspicieuse, car c’est un domaine scientifique qui n’a rien à voir avec les sciences de l’atmosphère, dit Mme Oreskes. C’était le signe que ces personnalités étaient engagées dans un projet politique et non dans un véritable débat scientifique sur la question climatique." (...)

~ Les moyens mis en œuvre pour produire, préserver et propager l'agnotologie (Le Monde via FYI, Juin 2011) ~

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La machine à abrutir ne connaît pas la crise, la stupidité programmée   

Revenir en haut Aller en bas
 

La machine à abrutir ne connaît pas la crise, la stupidité programmée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle machine à pain choisir ?
» Recettes pour votre machine à pain
» [résolu] Des bruits de vieille machine à écrire
» Ma machine
» lavage machine

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Actualités Mondiales :: Manipulations Sociétales-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet