Follow Your Intuition

L'intuition est la vision anticipée d'une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète (Lucien Arréat)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour un supplément de liberté, pour un complément de fraternité et pour un mouvement vers l’égalité…
Rien de tel qu’un masque pour manifester dignement son mécontentement. Sans violence et en silence, s’il vous plaît... (Le Journal de Personne)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Le combat judiciaire continue entre l'Equateur et la multinationale Chevron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Le combat judiciaire continue entre l'Equateur et la multinationale Chevron   Dim 29 Sep - 13:00

Le combat judiciaire continue entre l'Equateur et la multinationale Chevron

Le gouvernement équatorien a décidé de traduire la multinationale pétrolière Chevron
devant la Cour pénale internationale de La Haye pour les dommages causés à l’environnement
durant les vingt-six années d’exploitation en forêt amazonienne




Cette nouvelle a fait l’effet d’une bombe en Équateur. Quito présentera un rapport détaillé sur les dégâts causés d’ici la fin de l’année. « Les négligences de la multinationale ont causé des graves maladies et des malformations aux 30.000 indigènes qui vivent dans la région où la multinationale a sévi », selon le journal La Hora Nacional. Le site Confirmado.net parle quant à lui de 680.000 barils de pétrole brut qui auraient été déversés dans les provinces d’Orellana et de Sucumbios. La faune et la flore y sont fortement touchées et les rivières polluées.

Le taux de mortalité est, comme on pouvait s’y attendre, très fortement élevé dans les deux provinces. Un recensement effectué par le gouvernement a montré que le nombre de cancers y était trois fois plus élevé que dans le reste du pays. Selon l’agence de presse Andes, pas moins de 80.000 analyses mettent en évidence l’existence de produits toxiques dans les sols et dans l’eau résultant de l’extraction du pétrole. Un rapport de 2008 de l’institut de recherche de l’université catholique de Guayaquil affirme que les femmes qui boivent de l’eau à moins de 200 mètres des installations pétrolières ont 147 % de risques supplémentaires d’avortement par rapport à celles qui vivent là où il n’y a pas de pollution. Dans les zones touchées, 30 % des enfants souffrent d’anémie ; ce pourcentage monte à 50 % chez les adultes. 70 % de la population qui nettoyait le pétrole ont des problèmes de peau, des problèmes neurologiques, des intoxications respiratoires, des problèmes digestifs et articulaires, ou des malaises.

~ Ecuador: The Tribes vs. Chevron-Texaco ~
Mise en ligne le 27 oct. 2009 par Link TV

Le combat mené par le gouvernement équatorien contre Chevron a été accueilli avec enthousiasme par les Équatoriens vivant aux États-Unis. Ils ont organisé des rassemblements devant le siège des Nations Unies. De nombreux manifestants ont montré leurs mains tâchées de noir en signe de solidarité avec le Président Rafael Correa. La semaine dernière, ce dernier avait trempé les siennes dans la boue et le pétrole comme une preuve de pollution causée par Texaco (rachetée en 2001 par Chevron). Correa a en outre lancé un appel au boycott mondial des produits pétroliers du géant étasunien tout en étant à l’origine de la campagne « la mano negra de Chevron » (la main noire de Chevron).


Le ministre des affaires étrangères de l’Équateur, Ricardo Patiño, s’est fait dans le même temps le porte-parole de la souffrance des communautés indigènes. Il a exhorté la multinationale Chevron à remplir ses obligations. Le colosse pétrolier s’est refusé jusque-là à payer les indemnités (environ 20 milliards de dollars) fixées par la Cour de justice de la province de Sucumbios.
Capitaine Martin
Source de l'article : L’Équateur traduit la multinationale Chevron devant la Cour pénale internationale

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Un référendum pour laisser le pétrole des gisements du parc Yasuni (Equateur)   Mar 19 Nov - 15:26

Un référendum pour laisser le pétrole des gisements du parc Yasuni
(Equateur)


C’était sans doute l’une des initiatives écologiques les plus surprenantes
de ces dernières années : laisser le pétrole des gisements du parc Yasuni (Equateur) dans le sol.



~ Les gentils, les salopards et le pétrole ~

Soit environ 900 millions de barils représentant 20 % des réserves du pays et 10 jours de consommation mondiale de pétrole. Cette proposition, initialement portée par les mouvements sociaux, écologistes et indigènes équatoriens, a été reprise et relayée par le gouvernement équatorien. En contrepartie de la non-exploitation du pétrole national, le président Rafael Correa a demandé à la communauté internationale une compensation économique : 3,6 milliards de dollars pour ne pas extraire son or noir ni contribuer à dérégler le climat.

Or, seuls 13 millions de dollars ont effectivement été récoltés et 116 millions de dollars promis. Le 3 octobre dernier, le Parlement équatorien a levé le blocage constitutionnel en décrétant « d’intérêt national » l’extraction des ressources non renouvelables dans la zone protégée, au cœur de la forêt amazonienne. Le président équatorien considère qu’il devait choisir entre « un parc Yasuni 100 % préservé et ne pas avoir d’argent pour lutter contre la pauvreté, ou 99 % du parc intact et disposer de 18 milliards de dollars (tirés de l’exploitation pétrolière) ». Rafael Correa a opté pour la deuxième option, tout en promettant des techniques qui minimisent l’impact écologique sur la zone concernée.



~ Equateur : feu vert à l'exploitation de pétrole dans le parc Yasuní ~
Publiée le 4 oct. 2013 par euronewsfr

Selon les organisations opposées à cette extraction, il est impossible de préserver 99% du parc naturel des conséquences de l’exploitation pétrolière. Plus de 30 % de la surface du parc font déjà l’objet de prospections et d’exploitations en hydrocarbures, rappelle l’association Alter-Echos. Plusieurs actions juridiques et légales sont en cours, alors même que certains sondages indiquent que 70% des Équatoriens seraient opposés à l’extraction. Les plateformes YASunidos et Frente de Defensa de la Amazonia ont notamment initié une procédure visant à convoquer un référendum d’initiative populaire.

Objectif, collecter près de 600 000 signatures, soit 5 % de l’électorat, pour exiger un référendum sur la question suivante : « Êtes-vous d’accord pour que le gouvernement équatorien maintienne indéfiniment sous terre le (pétrole) brut du bloc Ishpingo, Tambococha et Tiputini (ITT), connu comme le bloc 43 ? » Cette initiative est notamment appuyée en France par l’association altermondialiste Attac qui voit en Yasuni « un exemple emblématique des initiatives à promouvoir (...) dans une perspective de préservation des communs de l’humanité et de survie des populations indigènes. » Il est possible de soutenir financièrement cette initiative jusqu’au 8 décembre prochain.

Yasuni - two seconds of life (trailer) from Christa Auderlitzky on Vimeo.


~ Popular Consultation in Ecuador to save Yasuni ~

Source de l'article : Equateur : un référendum pour laisser le pétrole dans le sol

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Golden Awaken
Fondateur
Fondateur
avatar

Messages : 1318
Avez vous apprécié ce post? : 204
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 48
Localisation : Planète Terre (pour le moment)

MessageSujet: Quand la Justice donne raison au Pollueur qu'est Chevron...   Jeu 6 Mar - 13:39

Quand la Justice donne raison au Pollueur qu'est Chevron...

La justice américaine a donné raison, mardi 4 mars, au groupe pétrolier Chevron,
qui estimait que le jugement équatorien lui ayant infligé une amende record
de 9,5 milliards de dollars pour pollution était entaché d'irrégularités.



~ Les ravages de Chevron en Amazonie ~

A l'issue de six semaines d'audience, le juge de district new-yorkais Lewis Kaplan estime en effet que les plaignants ont corrompu le juge équatorien chargé de l'affaire et ont falsifié certaines preuves. Les quelque trente mille plaignants, regroupés au sein du Front de défense de l'Amazonie et soutenus par leur gouvernement, ont annoncé qu'ils faisaient appel « immédiatement ». Un de leurs avocats a dénoncé « une sentence injuste et illégitime, qui provient d'un juge incompétent, dans le cadre d'une procédure absurde ». En attendant, les plaignants ne pourront pas demander aux Etats-Unis de saisir les actifs de Chevron, qui s'est refusé jusqu'à présent à les indemniser, dénonçant la corruption de la justice équatorienne, et a porté l'affaire devant la Cour permanente d'arbitrage, à La Haye. Les prochaines étapes se joueront dans les tribunaux brésilien, argentin et canadien devant lesquels les plaignants cherchent à obtenir la saisie des actifs de la major. Le groupe pétrolier s'est réjoui de cette décision, « une victoire éclatante pour Chevron et pour ses actionnaires, [qui] confirme que le jugement équatorien était le fruit de la corruption, d'une entreprise criminelle ».

~ Chevron-Texaco: une firme toxique ~

Une « Cause Juste » mais « un Processus Vicié »

Pour le juge Lewis Kaplan, qui dit s'appuyer sur trente-sept témoignages et avoir examiné des milliers de preuves et de documents, l'avocat new-yorkais des plaignants, Steven Donziger, a outrepassé la loi. « Cette affaire est extraordinaire », écrit-il dans sa décision. « Les faits sont nombreux et parfois complexes. Ils incluent des choses qui relèvent normalement d'Hollywood », ajoute-t-il. Et de citer en vrac des courriels codés entre Me Donzinger et ses collègues décrivant leurs tactiques d'approche des juges, et la désignation d'un « pseudo-expert neutre ». Me Donziger et ses clients « ont soumis des preuves falsifiées. Ils ont exercé des pressions sur le juge pour faire nommer par le tribunal un supposé grand expert impartial pour évaluer les dommages », fustige encore le juge new-yorkais. Selon lui, « la question n'est pas de savoir si Chevron a pollué ou pas il y a plus de vingt ans, mais plutôt si le jugement a été obtenu par des moyens frauduleux ». « Me Donziger et ses clients avaient une cause juste (...), mais pas le droit de vicier le processus pour atteindre leur but », conclut-il. M. Kaplan s'étonne aussi du travail d'« un juge équatorien qui revendique avoir rédigé cette décision à plusieurs milliards, mais qui était si inexpérimenté et peu à l'aise au civil qu'il a demandé à un autre juge (...) de rédiger un brouillon du jugement pour lui ». Il cite encore un dactylo de 18 ans à qui le même juge a demandé de faire pour lui des recherches sur Internet sur les droits américain, britannique et français.

~ Le Risque Juridique : Le Cas Chevron en Equateur ~

Un des « Pires Désastres Environnementaux »

Poursuivi à l'origine par environ trente mille indigènes et agriculteurs qui dénoncent des cas de cancers et de maladies dus à la pollution de l'eau, Chevron a été condamné à une amende de 9,5 milliards de dollars pour des dégâts environnementaux attribués à la société Texaco, qu'il a rachetée en 2001. Les dégâts dans la forêt amazonienne remontent à l'exploitation pétrolière par la compagnie américaine Texaco, qui a opéré en Equateur entre 1964 et 1990, avant d'être rachetée en 2001 par Chevron. L'amende de Chevron en Equateur représente l'une des plus fortes dans l'histoire du droit de l'environnement, dépassant celle de 4,5 milliards de dollars infligée à ExxonMobil pour la marée noire de l'Alaska en 1989. Le président Rafael Correa, un dirigeant socialiste aux relations conflictuelles avec les Etats-Unis, a récemment lancé une campagne internationale de boycottage des produits de Chevron, qu'il accuse d'être responsable d'un des « pires désastres environnementaux de la planète ».

L'Equateur appelle au boycott du pétrolier... par lemondefr

Source de l'article :
Pollution en Équateur : la justice américaine donne raison à Chevron

Revenir en haut Aller en bas
http://followyourintuition.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le combat judiciaire continue entre l'Equateur et la multinationale Chevron   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le combat judiciaire continue entre l'Equateur et la multinationale Chevron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» POLITIQUE? COMBAT? INTéRÊTS PERSONNELS?QUI EST QUI, QUI VEUT QUOI ET POURQUOI??? VIDéO ET DéBAT...
» POLICE JUDICIAIRE : les OPJ peuvent-ils désobéir aux magistrats ?
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» alternative entre porte-bébé et écharpe
» J'hesite entre 3 modeles de groupe 0/0+

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Follow Your Intuition :: Actualités Environnementales :: Catastrophes Ecologiques-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet